Source ID:; App Source:

Le nombre de cas de cancer augmente, mais le taux de survie aussi

Le cancers du sein intervient plus tôt chez... (Archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le cancers du sein intervient plus tôt chez les femmes prédisposées, avec un âge moyen au diagnostic de 45 ans environ, contre 60 ans dans la population générale.

Archives La Presse canadienne

Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne
Montréal

Le nombre de cas de cancer augmente au Canada et au Québec, conséquence inévitable du vieillissement de la population, mais le taux de survie est également en hausse.

Les statistiques annuelles dévoilées mercredi par la Société canadienne du cancer prévoient une augmentation de 48 700 du nombre de cas de cancer au Québec et de 187 600 au Canada en 2013.

Le taux de survie, lui, continue toutefois d'augmenter de façon constante et se situe désormais à 63%, comparativement à 25% dans les années 1940.

Pour certains types de cancer, les taux de survie dépassent même 95%, notamment pour ceux de la prostate et de la thyroïde.

La Société s'inquiète toutefois du taux de tabagisme chez les jeunes, particulièrement les filles, qui refuse de baisser et a même a tendance à augmenter.

Selon le porte-parole de la Société, André Beaulieu, il semble que des efforts importants soient à faire de ce côté.

«Ce qui nous inquiète c'est que les jeunes filles d'aujourd'hui commencent à fumer beaucoup, comme les jeunes hommes d'ailleurs. C'est malheureux à dire mais on est peut-être en train de remplacer une génération de fumeurs par une autre. Donc les gains qu'on avait peut-être réalisés au cours des dix dernières années on va peut-être les perdre», a-t-il dit.

Le tabagisme continue d'ailleurs à distinguer le Québec et l'est du pays, souligne M. Beaulieu.

«Historiquement, les Maritimes et le Québec sont des endroits où l'on fume plus que dans l'Ouest et on y voit plus de cancers du poumon. Trente-et-un pour cent de tous les cas de cancer du poumon au pays sont diagnostiqués au Québec, alors qu'on représente 23% de la population. Où le bât blesse, c'est que le cancer du poumon, c'est un cancer qui n'a pas une très bonne survie; on parle d'environ 17%», a-t-il souligné.

Le cancer du sein demeure le plus fréquemment diagnostiqué chez les femmes, celui de la prostate vient en tête chez les hommes, mais c'est le cancer du poumon qui demeure la principale cause de décès tant chez les femmes que chez les hommes.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer