Accompagné du ministre responsable de la grande région de Montréal, Jean-François Lisée, les ministres ont annoncé la création de deux nouveaux GMF dans les quartiers Côte-Saint-Luc et Rivière-des-Prairies, et ont officialisé de nouveaux GMF à Maisonneuve-Rosemont, sur Plateau-Mont-Royal et à la Clinique-réseau Angus.

Publié le 21 nov. 2012
Hugo Pilon-Larose LA PRESSE

Alors que le gouvernement péquiste de Pauline Marois promet que tous les Québécois auront un médecin de famille d'ici quatre ans, Montréal a depuis aujourd'hui deux nouveaux groupes de médecine familiale (GMF) sur son territoire. Une façon, a expliqué le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert, d'atteindre cet objectif si souvent promis, mais jamais réalisé.

«En regroupant leur pratique, les médecins en GMF améliorent l'accessibilité et la continuité des soins et des services médicaux à la population», a expliqué le ministre Hébert.

«Cela porte à 38 le nombre de GMF dans la région, et à 250 dans l'ensemble du Québec. L'ajout de GMF est une bonne nouvelle pour les citoyens de Montréal puisque cela favorisera une meilleure prise en charge des patients, l'accès rapide à un suivi médical, en plus d'offrir des soins et services de proximité», a dit M. Lisée.

Les personnes inscrites dans les GMF, souligne le gouvernement, auraient un accès plus facile aux services médicaux de première ligne, incluant la consultation médicale.