Des enquêteurs du gouvernement de l'Ontario disent avoir constaté des anomalies inquiétantes dans le travail d'une pathologiste impliquée dans des mastectomies réalisées inutilement à l'hôpital Hôtel-Dieu-Grace de Windsor.

Mis à jour le 4 août 2010
LA PRESSE CANADIENNE

Après avoir passé en revue quelque 6000 dossiers remontant jusqu'en 2003, les enquêteurs disent se préoccuper de certains diagnostics posés par la docteure Olive Williams, et de la qualité de certains de ses rapports.

Les experts médicaux ont exprimé des désaccords modérés ou importants avec 221 de ses diagnostics, dont 45 qui méritent d'être approfondis encore davantage.

Le rapport conclut toutefois que le taux d'erreur de la docteure Williams demeure à l'intérieur de la marge acceptable évoquée dans la littérature médicale.

Une enquête précédente avait laissé entendre que la docteure Williams souffrait de cataractes, ce qui avait possiblement contribué à ses erreurs. Le nouveau rapport n'endosse toutefois pas cette hypothèse.

Le document de 74 pages exonère aussi la chirurgienne Barbara Heartwell, qui a pratiqué les deux mastectomies inutiles. Il recommande que l'hôpital Hôtel-Dieu, à Windsor, lève les restrictions imposées à sa pratique de la médecine.