Le fameux dossier médical informatisé, qui se fait attendre depuis si longtemps au Québec, prend enfin son envol.

Patrice Bergeron LA PRESSE CANADIENNE

Cinq sites cliniques et une dizaine de pharmacies de la région de Québec participent à ce projet-pilote qui, à terme, sera étendu à l'ensemble de la province.

Le projet de «Dossier de santé du Québec» a été lancé en 2006, mais le développement des solutions informatiques a été long, selon ce qu'a affirmé le ministre de la Santé, Yves Bolduc, en conférence de presse jeudi.

Au dire du ministre, l'opération s'est avérée complexe, et il a fallu bâtir un système propre à la réalité québécoise, avec un taux d'erreur pratiquement nul.

Le ministre a démenti que le projet a dépassé les coûts prévus, comme le prétend l'opposition péquiste. Selon M. Bolduc, seule la moitié de l'enveloppe prévue de 563 millions $ a été utilisée jusqu'à maintenant.

Grâce à ce nouveau programme, le dossier médical est donc informatisé et peut être consulté par des professionnels de la santé du réseau. Le premier volet touche le médicament. Les pharmaciens qui participent au projet peuvent donc se servir d'ordonnances informatisées, avec le profil pharmacologique, ce qui permet notamment d'éviter les erreurs.

En imagerie diagnostique, le projet est complété à 97 pour cent et sera donc bientôt fonctionnel. Aussi, les laboratoires du réseau sont déjà informatisés, mais on veille actuellement à uniformiser les données pour assurer l'intégration.