Source ID:; App Source:

Mort de Paul Buisson: les deux médecins ont commis des erreurs

En n'assurant pas un suivi étroit de leur patient et en procédant trop vite à... (Photo fournie par RDS)

Agrandir

Photo fournie par RDS

En n'assurant pas un suivi étroit de leur patient et en procédant trop vite à son intubation, les deux médecins qui ont traité le caméraman et comédien Paul Buisson à l'Hôpital de Saint-Eustache ont commis des erreurs médicales, a tranché le conseil de discipline du Collège des médecins du Québec.

Âgé de 41 ans, Paul Buisson a succombé le 19 avril 2005 à un arrêt respiratoire. Il s'était présenté à l'hôpital en début de soirée le 18 avril car il souffrait de pierres aux reins. C'est le Dr Bruno Blais qui a en premier ausculté M. Buisson, connu pour avoir été animateur à RDS et pour avoir joué dans la télésérie Lance et compte. Le Dr Blais a transféré son patient dans une unité de court séjour de l'hôpital et a prescrit une série de médicaments à son patient, dont de la morphine.

Le Dr Blais a ensuite quitté l'hôpital. Selon le conseil de discipline, le médecin a commis une erreur en négligeant d'assurer un suivi étroit de son patient après son départ.

Le lendemain matin, M. Buisson a été trouvé inconscient, «avec de la mousse blanche qui sortait de son nez et de sa bouche», rapporte la décision disciplinaire.

L'urgentologue Steeve Simard a été appelé pour le réanimer. Quelques minutes plus tard, M. Buisson s'est réveillé, mais son état était toujours instable. Le Collège des médecins estime que le Dr Simard a commis une erreur en ne transférant pas immédiatement M. Buisson aux urgences ou aux soins intensifs, où un suivi plus étroit aurait été possible.

Le Dr Simard a également commis une faute en ne restant pas au chevet de son patient instable. Après l'avoir réanimé, le Dr Simard a plutôt disparu durant 45 minutes, selon la décision disciplinaire.

L'urgentologue est revenu quand M. Buisson est à nouveau tombé en détresse respiratoire. À ce moment, plutôt que de ventiler son patient, le Dr Simard l'a tout de suite intubé, un autre geste fautif, conclut le Collège des médecins. Le Dr Simard a été incapable de réanimer une seconde fois Paul Buisson, qui est mort.

En mars 2006, le coroner Jacques Ramsay a publié un rapport qui concluait que la mort de Paul Buisson aurait pu être évitée. Les médecins de l'Hôpital de Saint-Eustache avaient prescrit plusieurs médicaments à M. Buisson dont du Dilaudid, un narcotique qui a provoqué une détresse respiratoire chez le comédien qui souffrait d'apnée du sommeil.

Maintenant que le Collège des médecins a déterminé que les deux médecins sont coupables, il se donne plusieurs mois pour établir leurs sentences. Le Dr Blais et le Dr Simard sont également au coeur d'une poursuite de 3 millions de dollars, intentée par la famille de Paul Buisson.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer