Source ID:; App Source:

CUSM: le mode PPP coûte cher

Le mode de construction en partenariat public-privé (PPP) coûte cher au Centre... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Photo: Martin Chamberland, La Presse

Le mode de construction en partenariat public-privé (PPP) coûte cher au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Les sommes que l'institution a dû verser à l'Agence des PPP et au bureau du directeur exécutif du projet, Clermont Gignac, ont bondi de 292% depuis 2006, a appris La Presse.

Le directeur général du CUSM, le Dr Arthur Porter, est sorti de son silence, hier, et a accepté de présenter les coûts détaillés de son nouvel hôpital universitaire.

 

D'entrée de jeu, le Dr Porter assure que le Vérificateur général se trompe en disant que le nouveau CUSM coûtera 2,2 milliards et dépassera ainsi son budget initial. Au contraire, le nouveau CUSM coûtera 8% de moins que ce qui était prévu au départ, affirme le Dr Porter. «Je ne sais pas pourquoi on a dit que le projet a dépassé ses coûts. Ce n'est pas vrai», dit-il.

En 2006, le gouvernement avait prévu que le nouveau CUSM coûterait 1,898 milliard. «Si on ajuste ce coût avec l'inflation et qu'on le transforme en dollars de novembre 2008, les coûts sont de 2,2 milliards», dit le Dr Porter. Mais selon lui, le projet actuel ne coûtera finalement que 2 milliards, soit 8% de moins que prévu. «Comme dans toute construction d'envergure, il y aura sûrement des imprévus de dernière minute. Je pense que nous finirons exactement dans le budget», dit le DG.

Les chiffres présentés par le Dr Porter révèlent aussi que le fait d'avoir opté pour une construction en mode PPP a fait augmenter les coûts du CUSM. Alors que 8,8 millions devaient initialement être versés à l'Agence des PPP et au bureau du directeur exécutif, c'est finalement 34,6 millions qui leur seront consentis, soit un dépassement de 292%. «Cet élément n'est pas sous notre contrôle, se contente de dire le Dr Porter. Mais malgré ça, on parvient à arriver dans le budget.»

Le PPP du CUSM va bon train, assure le Dr Porter. Les consortiums en compétition ont présenté des plans préliminaires au cours des dernières semaines. «Les deux sont très différents, mais ils sont très beaux», dit le Dr Porter. Les consortiums doivent déposer leurs propositions finales au mois d'août. «La première pelletée de terre au campus Glen se fera en décembre 2009», dit le Dr Porter.

Quant au campus de la Montagne, construit en mode conventionnel, les travaux sont déjà commencés. Certaines chambres ont déjà été transformées en chambre unique.

Le Dr Porter est convaincu que le fait que son futur hôpital sera construit sur deux sites (campus Glen et campus de la Montagne) ne nuira pas à la qualité des soins. «Si vous me demandez si tout le monde est parfaitement satisfait du projet, la réponse est non. Mais la majorité des gens l'appuie certainement», dit-il.

Conscient de la valeur historique de certains bâtiments du CUSM, le Dr Porter a révélé hier que les futures constructions à la gare de triage Glen seront nommées en l'honneur des hôpitaux actuels. «Par exemple, l'hôpital central s'appellera l'«hôpital Royal Victoria au Glen». Il y aura aussi l'Hôpital de Montréal pour enfants au Glen et l'Institut thoracique au Glen, dit le Dr Porter. Les gens sont attachés à leurs hôpitaux et il faut en tenir compte.»

Le Dr Porter rappelle que l'hôpital de Lachine, qui vient de se joindre au CUSM, sera lui aussi rénové au coût de 54 millions. L'établissement pourra bientôt profiter de 74 chambres pour une personne et 140 lits en soins de longue durée.

 




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer