La chef de Vision Montreal, Louise Harel, maintient qu'elle ne savait pas avant qu'il ne le reconnaisse que son ancien bras droit, Benoit Labonté, avait des liens avec l'entrepreneur Tony Accurso.

LA PRESSE

Elle réfute ainsi les affirmations faites par un ancien collaborateur, Nicolas Brisson, sur son site Facebook, tel que rapporte ce matin le Journal de Montréal.

Mme Harel affirme avoir tenté de joindre M. Brisson à plusieurs reprises hier et qu'elle songeait à demander une rétractation.

«Si M. Brisson veut dénoncer quelque chose, il doit s'adresser au Directeur général des élections. Mais il ne l'a toujours pas fait», a-t-elle relevé.