Le Syndicat des cols bleus de Montréal déclenchera bel et bien des grèves tournantes à partir de lundi prochain, le 25 janvier.

LA PRESSE CANADIENNE

L'arrondissement Ville-Marie sera le premier touché par un débrayage.

Dans une décision rendue vendredi, le Conseil des services essentiels a déterminé la liste des services à maintenir dans le cadre de ces arrêts de travail, ce que le syndicat a accepté.

Les grèves tournantes s'échelonneront sur une période de 40 jours, soit jusqu'au 5 mars, et auront lieu deux fois dans chacun des 19 arrondissements, en plus d'une journée de grève pour les services centraux.

Les propositions du syndicat quant à la cueillette des ordures et au déblaiement et au chargement de la neige ont été, pour l'essentiel, acceptés par le Conseil. Ainsi, pour le déneigement, les cols bleus seront au travail si les précipitations dépassent 9 cm.

Le Conseil n'a pas retenu les prétentions de la Ville de Montréal voulant que la santé ou la sécurité du public soit en péril à partir du moment où 2,5 centimètres de neige tombent.

Le président du syndicat des cols bleus de Montréal, Michel Parent, affirme que cette formule de grèves tournantes pénalisera moins les Montréalais qu'une grève générale.

Les cols bleus de Montréal sont sans contrat de travail depuis le 31 août 2007.