Le promoteur Vincent Chiara, qui a fait des transactions avec la Société d'habitation et de développement de Montréal, a participé à une activité de financement de la Fondation du cégep du Vieux Montréal en décembre 2007, à la demande du directeur général de la SHDM, Martial Fillion.

André Noël LA PRESSE

M. Fillion, qui a été suspendu de ses fonctions le 10 octobre, est membre du conseil d'administration de la Fondation du cégep. Il a joué un rôle actif dans l'organisation de deux activités de financement l'année dernière, un souper de homards en juin et un souper au bar Le Medley en décembre, a dit hier le directeur de la Fondation du cégep, Michel Gagné.

M. Fillion avait invité des promoteurs avec qui il transigeait en tant que directeur général de la SHDM à acheter des billets pour ces activités. Joint hier, M. Chiara a dit qu'il se souvenait être allé au Medley, mais il a précisé qu'il y était resté peu de temps. Une personne qui était sur place a affirmé à La Presse qu'il s'était présenté avec trois autres personnes, dont un proche collaborateur de Frank Zampino, alors président du comité exécutif de la Ville.

La conjointe de M. Fillion, Francine Senécal, était vice-présidente du comité exécutif de la Ville. Mme Senécal a démissionné de ce poste il y a un mois et demi, tout en restant conseillère municipale du district Côte-des-Neiges. Elle devait devenir directrice générale du cégep du Vieux Montréal, mais voilà que cette nomination est compromise.

«Lorsque La Presse a révélé que M. Fillion faisait l'objet d'une enquête (le 10 octobre), le président du conseil d'administration du cégep, Gérald Lisée, a demandé que soit formé un sous-comité du conseil pour analyser la situation», explique Mylène Boisclair, directrice des communications du cégep.

Le sous-comité remettra son rapport le 26 novembre, après quoi le conseil d'administration décidera s'il embauche ou non Mme Senécal. Mme Boisclair a dit que cette vérification n'est pas reliée aux activités de M. Fillion dans la Fondation du cégep.

M. Fillion était aussi actif dans le financement du parti du maire Gérald Tremblay, Union Montréal, a ajouté notre source, qui a demandé de taire son nom. «Il encourageait les directeurs des services de la SHDM et les entrepreneurs avec qui la SHDM faisait affaires à participer aux activités de financement d'Union Montréal», a dit cette source. La Presse a tenté de joindre M. Fillion, hier, mais en vain.