Aux grands maux les grands remèdes. Envahie durant la fin de semaine par des centaines de visiteurs plus ou moins respectueux voulant profiter des berges de ses bucoliques cascades, la municipalité de Rawdon, dans Lanaudière, a décidé, lundi, que l’accès à ses parcs serait réservé à ses résidants, au moins pour une semaine.

Audrey Ruel-Manseau Audrey Ruel-Manseau
La Presse

« Nous fermons nos parcs aux non-résidants, demain [mardi], à partir de 18 h. On rouvrira à partir du mardi 30 juin, à partir de 10 h. Si vous voulez venir, apportez votre carte de résidant », a annoncé le maire de la municipalité, Bruno Guilbault, dans une vidéo mise en ligne lundi, à la suite d’une rencontre extraordinaire avec les conseillers.

C’est que la fin de semaine a été pénible. Le site du parc des Cascades a été littéralement envahi par des visiteurs. Les mesures sanitaires en ces temps de COVID-19 étaient impossibles à respecter, comme en témoignent de nombreuses photos publiées sur les réseaux sociaux. La police a dû être appelée en renfort, dimanche, pour gérer la circulation hors du commun, et le manque de civisme de nombreux visiteurs éphémères a été dénoncé de toutes parts.

> Voyez une vidéo de la foule

IMAGE TIRÉE D’UNE VIDÉO INSTAGRAM

Les visiteurs sont allés par centaines profiter des cascades de Rawdon durant la fin de semaine.

« On est lundi, je me suis levée à 4 h 30 du matin pour aller voir le lever du soleil. Des déchets, il y en a partout. Il y en a tellement que le lever du soleil, je n’ai même pas pu l’apprécier. Il y en a sur les terrains des résidants, dans la rue, il y en a dans l’eau, sur la plage, sur les trottoirs, dans la forêt, dans les arbres, sur les tables à pique-nique, partout. WHAT THE FUCK », a écrit, lundi matin, Marie-Soleil Brière sur la page Facebook Spotted : Rawdon, dans une publication accompagnée de photos appuyant ses dires.

Des déchets partout en ville

  • PHOTO MARIE-SOLEIL BRIÈRE, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK SPOTTED : RAWDON

  • PHOTO MARIE-SOLEIL BRIÈRE, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK SPOTTED : RAWDON

  • PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

  • PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

  • PHOTO MARIE-SOLEIL BRIÈRE, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK SPOTTED : RAWDON

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Excédés, les habitants de la MRC de Matawinie ont lancé une pétition, dimanche, relativement « au débit élevé et hors contrôle de gens de l’extérieur qui ont pris [leur] belle région en otage ». Ils déplorent le non-respect des mesures sanitaires, le manque de mesures de sécurité et l’impossibilité, pour eux, de profiter des installations. Ils demandent des mesures d’atténuation et une présence policière accrue.

« En ce jour, plusieurs incidents graves sont survenus dû à la perte de contrôle de la sécurité des lieux, impliquant des enfants qui ont reçu des objets projetés par des visiteurs. Nous, citoyens, ne pouvons pas nous déplacer dans nos propres municipalités sans être pris en otages dans les bouchons monstres [créés] par l’exil des gens dans notre région », peut-on lire dans la pétition, qui a recueilli près de 7000 signatures en 24 heures.

Leur message a été entendu et les parcs leur seront réservés le temps que la municipalité de quelque 10 000 âmes s’ajuste. Le conseil municipal de Rawdon se donne aussi la latitude de prolonger l’interdiction d’accès aux non-résidants au-delà du 30 juin, au besoin.