(Sherbrooke) Monseigneur André Gaumond, qui a dirigé l’Église catholique de l’Archidiocèse de Sherbrooke pendant 15 ans, est décédé samedi après-midi dernier à l’âge de 83 ans.

La Presse canadienne

Il a rendu l’âme à l’unité des soins palliatifs du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS), pavillon Hôtel-Dieu, six jours après avoir été hospitalisé. Il souffrait notamment de pertes cognitives, mais l’Archidiocèse de Sherbrooke avait précisé la semaine dernière que l’état de santé de l’archevêque émérite de Sherbrooke s’était récemment détérioré et qu’il avait dû être transféré au département des soins intensifs.

L’archevêque de Sherbrooke, Mgr Luc Cyr, affirme que la formation intellectuelle en philosophie de Mgr Gaumond avait forgé sa vie. Il le présente comme ayant été un homme réfléchi, droit et fidèle à l’Église, un pasteur dévoué et un homme de service.

Mgr Gaumond était né à Saint-Thomas de Montmagny, dans le Bas-Saint-Laurent. Il a a été archevêque de Sherbrooke de 1996 à 2011, après avoir été nommé en 1995 archevêque coadjuteur en vue de succéder à Mgr Jean-Marie Fortier qui a dirigé le diocèse pendant 28 ans.

Mgr Gaumond venait de compléter un mandat de 10 ans comme évêque de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Il a notamment été professeur de philosophie au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et au Cégep de La Pocatière.

L’Archidiocèse de Sherbrooke prend en charge l’organisation des funérailles de Mgr Gaumond dont les détails n’ont pas encore été communiqués.