(Lévis) Après tout près d’un an de cale sèche, le traversier NM F.-A. Gauthier a quitté à l’aube vendredi le chantier naval Davie, à Lévis, afin de retourner à son port d’attache de Matane, au Bas-Saint-Laurent, pour servir la clientèle de la traverse maritime Matane-Baie-Comeau-Godbout.

La Presse canadienne

Il devrait arriver à Matane plus tard en journée.

Le NM F.-A.-Gauthier, acquis par la Société des traversiers du Québec (STQ) au coût de 175 millions, a été mis hors service le 18 décembre dernier en raison de vices de construction majeurs, après moins de quatre ans de traversées. Le navire devrait effectuer sa première traversée du fleuve Saint-Laurent en service vendredi prochain, le 20 décembre.

Malgré l’imminence de la remise en service du NM F.-A.-Gauthier, la STQ a pris la décision de mettre en place une liaison aérienne complémentaire quotidienne entre Mont-Joli, Baie-Comeau et Sept-Îles du 21 décembre au 6 janvier inclusivement afin de rassurer sa clientèle sur la prévisibilité du service pendant cette période spéciale de l’année.

Cette clientèle de la traverse maritime Matane-Baie-Comeau-Godbout a été grandement éprouvée en 2019. L’absence du NM F.-A.-Gauthier a forcé la STQ à recourir successivement au NM Apollo, au CTMA Voyageur, au NM Félix-Antoine-Savard et au NM Saaremaa I qui ont tous montré leurs limites.

Leur utilisation par la STQ a été marquée par de nombreuses annulations de traversées, notamment en raison des restrictions imposées par Transports Canada. De plus, leur capacité de transport de véhicules et de passagers est inférieure à celle du NM F.-A.-Gauthier.

Les multiples annulations de traversées en 2019 ont exaspéré les citoyens de la Côte-Nord et du Bas-Saint-Laurent, qui subissent à chaque fois d’importants inconvénients et retards pour traverser le fleuve Saint-Laurent. Des représentants économiques des deux régions ont aussi manifesté leur mécontentement.

Samedi matin, à Matane, le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec, Stéphane Lafaut, tiendra une conférence de presse sur le retour en service du NM F.-A.-Gauthier.