Source ID:b0642280638939828ba0cf0abfd05344; App Source:StoryBuilder

Traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout: Québec achète un nouveau navire

Le traversier F.-A.-Gauthier est hors fonction depuis le... (Photo fournie par la Société des traversiers du Québec)

Agrandir

Le traversier F.-A.-Gauthier est hors fonction depuis le 17 décembre dernier.

Photo fournie par la Société des traversiers du Québec

La Société des traversiers du Québec (STQ) allonge 2,1 millions et acquiert un nouveau navire pour assurer la desserte maritime Matane-Baie-Comeau-Godbout alors que le F.-A.-Gauthier est hors fonction depuis le 17 décembre dernier.

La STQ n'a eu d'autres choix que de procéder à l'acquisition du NM Apollo, un navire beaucoup plus petit qui effectue la traverse entre Blanc-Sablon et Terre-Neuve, pour une «utilisation temporaire» afin de relever le F.-A.-Gauthier et maintenir un service maritime entre les deux rives du Saint-Laurent après le départ du CTMA Vacancier prévu le 1er février.

«Une interruption du service maritime pour nos clients n'était pas envisageable», a fait savoir aujourd'hui le président-directeur général par intérim de la STQ, François Bertrand. «Nous avons mené des recherches au pays et à l'international pour l'affrètement d'un traversier, mais aucune option n'était disponible sur le marché», a-t-il ajouté.

L'achat de l'Apollo offre à la STQ une «solution adéquate, efficace et sécuritaire, et ce, à très court terme» pour garantir la continuité du service.

Un bris des propulseurs affecte le F.-A.-Gauthier depuis le 17 décembre. La STQ a dû mettre en place un service aérien d'urgence reliant Mont-Joli à Baie-Comeau et Sept-Îles pour accommoder sa clientèle le temps que le CTMA Vacancier, affecté aux Îles-de-la-Madeleine, vienne prendre la relève temporaire le 8 janvier dernier.

L'Apollo a été acquis de Labrador Marine inc., une entreprise privée de Terre-Neuve-et-Labrador. Le navire est ajouté de «façon temporaire» à la flotte de la STQ pour répondre à la demande actuelle. Le bateau pouvant accueillir 240 passagers et 80 véhicules sera revendu par la STQ lorsqu'il ne sera plus requis. À titre comparatif, le F.-A.-Gauthier peut accueillir 800 passagers et 180 véhicules.

La STQ «réactive» par ailleurs son plan de se doter d'un navire qui pourrait joindre sa flotte de façon permanente pour assurer la relève du F.-A.-Gauthier au besoin, notamment lors des arrêts techniques planifiés, sans avoir recours à un tiers. La STQ précise que des négociations sont en cours avec un armateur en vue d'une acquisition.

Compensations offertes

Par ailleurs, la STQ a annoncé qu'elle offrira une compensation aux entreprises affectées par l'absence de service maritime reliant le Bas-Saint-Laurent à la Côte-Nord. Les camionneurs notamment ont dû faire un long détour d'au moins 800 kilomètres, en passant par Québec, pour atteindre leur destination ce qui a entraîné une hausse des coûts de transport.  

Les modalités de cette compensation seront dévoilées au cours des prochains jours.

Le F.-A.-Gauthier a été escorté jusqu'à Lévis lundi dernier où il est entré en cale sèche pour une période de deux semaines. Les deux propulseurs azimutaux du navire seront retirés de la coque, puis démontés. On ignore toujours quand le navire, entré en service en 2015, pourra reprendre du service.

Le bilan provisoire des coûts liés au maintien d'un service de transport depuis l'arrêt du F.-A.-Gauthier est évalué à 1 million. Le bilan du diagnostic et de la réparation du navire sera possible une fois l'opération complétée.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer