Source ID:b800255daba33f158a81b9b5708cf4c4; App Source:StoryBuilder

Les villes desservies par la SQ appréhendent une hausse salée de leur facture

Le service de la Sûreté du Québec a... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Le service de la Sûreté du Québec a coûté 605 millions en 2018. Les municipalités ont dû verser 313,8 millions, soit 53 % du total.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Les municipalités que sert la Sûreté du Québec (SQ) appréhendent une hausse salée de la facture que le gouvernement s'apprête à leur envoyer pour leur couverture policière. Elles réclament que les augmentations soient plafonnées près de l'inflation.

C'est seulement jeudi que le gouvernement annoncera aux villes à combien se chiffrera leur facture pour la couverture de leur territoire par la SQ. Mais de nombreuses municipalités ont déjà commencé à adopter leur budget, la loi leur imposant de le faire avant le 31 décembre.

« C'est la deuxième année consécutive que les municipalités préparent et adoptent leur budget sans connaître le montant de la facture de la SQ. Il faut corriger cela rapidement », plaide Alexandre Cusson, président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

Ce dernier est bien placé pour en parler. Maire de Drummondville, il a dû présenter hier soir le budget de sa ville sans savoir avec précision de combien sa facture augmenterait. « C'est un élément d'incertitude important. Pour nous, [la facture de la SQ], c'est environ 8 % du budget », illustre M. Cusson.

Les élus sont d'autant plus inquiets que l'an dernier, Québec leur avait d'abord envoyé une facture en hausse de 10,5 % par rapport à 2017. Le montant réclamé avait bondi à la suite de la signature de la nouvelle convention collective des agents de la SQ, ceux-ci ayant obtenu une hausse de salaire rétroactive. Québec avait finalement accepté de leur accorder une aide supplémentaire de 23 millions, ce qui avait limité la hausse è 3,5 %.

HAUSSE SUPÉRIEURE À 5 % APPRÉHENDÉE

L'autre organisation représentant les administrations locales, la Fédération québécoise des municipalités (FQM), appréhende pour 2019 une hausse « supérieure à 5 % », soit nettement au-dessus de l'inflation. L'association a donc récemment demandé au gouvernement de plafonner à l'inflation l'augmentation de la facture pour éviter d'alourdir le fardeau des administrations locales.

L'UMQ a, quant à elle, réclamé que la hausse de la facture soit plafonnée à 1 % au-dessus de l'inflation. L'organisation demande aussi à ce que la hausse leur soit transmise plus tôt, la préparation du budget débutant durant l'été, et non en fin d'année. « Il faut que le coût de la SQ soit plus prévisible, qu'on puisse faire de la planification à l'avance », dit Alexandre Cusson.

Le service de la Sûreté du Québec a coûté 605 millions en 2018. Les municipalités ont dû verser 313,8 millions, soit 53 % du total. Questionnée à l'Assemblée nationale par l'opposition, la ministre Geneviève Guilbault a indiqué que la hausse des tarifs serait annoncée le jeudi 13 décembre. « Dans la mesure où nous serons en poste depuis moins de deux mois à ce moment-là, j'estime qu'on aura été très diligents dans le règlement de ce dossier », s'est-elle défendu.

Alexandre Cusson dit comprendre qu'un nouveau gouvernement a été élu, ce qui peut occasionner un délai, mais « ce ne sont pas les ministres qui préparent la facture ».




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer