Source ID:; App Source:

Une hausse de taxes de 2% pour Longueuil

Pour la deuxième année de suite, les Longueuillois recevront en 2014 une... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Pour la deuxième année de suite, les Longueuillois recevront en 2014 une facture de taxes foncières en hausse de 2%.

La moitié de cette hausse sera récoltée par une taxe «dédiée au renouvellement des infrastructures», qui passe de 2 à 3¢ du 100$ d'évaluation et qui rapportera 8,4 millions en 2014. 

Pour la maison moyenne évaluée à 250 990$, la hausse sera de 47$, portant le compte de taxes à 2392$.

En point de presse à l'hôtel de ville, la mairesse Caroline Saint-Hilaire a défendu la nécessité d'imposer une nouvelle hausse pour la réfection des infrastructures. «Elle nous permet de doter nos quartiers de nouveaux équipements, mais surtout de rattraper les déficits d'entretien de nos infrastructures (...) C'est un budget responsable mais en même temps, avec des projets porteurs. J'aime mon budget.»

Elle estime que son administration a fait «le maximum» pour couper dans les dépenses avant d'augmenter le fardeau fiscal des Longueuillois. «On est conscient de la capacité de payer de nos concitoyens. Il n'y a personne qui se lève un matin en voulant augmenter les taxes. Mais les salaires augmentent, l'essence augmente, tout augmente. Un gel pour nous, ce serait irresponsable.»

Pour son cinquième budget, l'administration de la mairesse Saint-Hilaire prévoit des dépenses en hausse de 2,1% l'an prochain, pour un budget de 378,6 millions. Grâce aux nouvelles constructions, on table sur des revenus supplémentaires de 3,5 millions.

Police et la culture coûteuses

Le service de la dette accapare 11,5% du budget, tandis que les dépenses liées aux régimes de retraite en représentent 5,6%. Lors de la dernière évaluation du déficit actuariel, au 31 décembre 2010, il était estimé à 109 millions.

Longueuil prévoit par ailleurs des investissements en immobilisations de 172 millions l'an prochain. 112 millions iront dans les infrastructures, dont 59,5 millions pour leur réfection. Les parcs et espaces verts ont droit à des dépenses de 24,2 millions.

Par secteurs, c'est la police qui s'accapare de la part du lion, avec 18% du bugdet. L'autre grand poste de dépenses est regroupé sous le terme «culture, loisir et vie communautaire», avec 18%. La voirie (15%), le transport en commun (11%) et l'administration (11%) sont les autres grands postes de dépenses.

En diminuant le nombre d'élus de 26 à 15, on estime de plus avoir réussi à dégager des économies récurrentes de 1,2 million.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer