Longueuil demande à quitter la Montérégie. La mairesse Caroline St-Hilaire a plaidé en commission parlementaire, mardi matin, pour que son agglomération devienne une région administrative à part entière et voir nommé un ministre responsable de ses priorités.

Pierre-André Normandin LA PRESSE

Administrativement rattachée à la Montérégie, mais souvent traitée comme une partie de la région métropolitaine, l'agglomération de Longueuil dit vivre un déséquilibre. Pour le développement du transport en commun, Caroline St-Hilaire, qui souhaite voir le métro prolongé sur son territoire, doit traiter avec la Communauté métropolitaine de Montréal. Mais quand vient le temps de développer son tourisme, la mairesse doit se tourner vers la Montérégie. Le financement de la promotion touristique est en effet octroyé par région administrative et Longueuil affirme ainsi peiner à se démarquer pour attirer les visiteurs.

La mairesse assure que ces changements ne sont pas strictement «cosmétiques», mais qu'ils permettront à Longueuil de mieux défendre ses projets et d'obtenir davantage de financement. Née de la fusion puis défusion de Brossard, Boucherville, Saint-Bruno et Saint-Lambert, l'agglomération abrite à elle seule le tiers de la population de la Montérégie avec ses 406 000 habitants.

La mairesse de Longueuil dit simplement demander la même reconnaissance que Montréal et Laval en devenant la 18e région administrative du Québec. Laval a en effet reçu le statut de région en 1987. «J'ai cru comprendre que ce statut avait beaucoup aidé notre voisin lavallois à bien définir ses priorités», a indiqué Mme St-Hilaire, mardi matin. Longueuil souhaite en effet se prévaloir de la «clause région» qui lui garantirait les mêmes conditions de financement que les autres régions administratives.

L'agglomération sur la Rive-Sud de Montréal souhaite également compter sur les services d'un ministre responsable de ses priorités. Pour l'heure, ses projets sont traités par la ministre responsable de la Montérégie, Nicole Ménard, aussi en charge du Tourisme. Enfin, la mairesse St-Hilaire estime que la création d'une région administration permettrait également de créer un sentiment d'appartenance envers Longueuil.

La Montérégie s'étend entre la frontière américaine et le fleuve Saint-Laurent de la rivière Yamaska à la frontière ontarienne. En comptant l'agglomération de Longueuil, la région compte 177 villes dans lesquelles vivent 1,4 million de personnes.