L'hôpital de Windsor, en Ontario, où une femme a inutilement subi une mastectomie s'est dite scandalisée et attristée par l'erreur, mais rejette le blâme sur la médecin traitante.

Mis à jour le 18 févr. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

Le docteur Art Kidd, qui était chef du personnel de l'Hôpital Hôtel-Dieu Grace à l'automne, lorsque l'ablation du sein a été pratiquée par erreur, a indiqué que la médecin impliquée avait reconnu qu'elle n'avait pas bien lu les résultats d'une biopsie qui indiquaient pourtant que la patiente n'était pas atteinte d'un cancer. L'hôpital soutient que la docteure Barbara Hearthwell serait ensuite allée de l'avant avec la mastectomie.L'établissement a amorcé une enquête complète et procède à l'examen de ses procédures pour confirmer qu'elles ont bien été suivies. L'hôpital souhaite également prendre les moyens nécessaires pour s'assurer que cela ne se reproduise pas.

Par ailleurs, les rapports de pathologie de la docteure Hearthwell seront révisés par un autre médecin jusqu'à ce que l'enquête interne soit complétée.

L'hôpital a indiqué ne pas avoir été prévenue jusqu'à maintenant d'une poursuite judiciaire dans cette affaire.