La Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) contactera des milliers de Québécois de 40 à 69 ans pour les inciter à participer à un projet de recherche destiné à dresser une première carte génétique du Québec.

LA PRESSE CANADIENNE

Le projet «Cartagène» souhaite réunir 20 000 participants, qui pourront être suivis pendant plusieurs années, pour obtenir un portrait de l'état évolutif de la santé de la population du Québec.

Le projet représente des investissements publics de 27 millions $ sur 10 ans. Le directeur scientifique du projet, le Dr Claude Laberge, prévient que la durée de la recherche se poursuivra au-delà de cette échéance, puisque les chercheurs espèrent suivre certaines personnes pendant 50 ans.

L'enquête compte analyser les habitudes de vie, la génétique, l'environnement et la nutrition et se constituer une importante banque d'échantillons biologiques. Ces informations seront entreposées à la Biobanque Génome Québec au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Saguenay.

Le Dr Laberge espère approfondir les connaissances sur la santé et tenter d'obtenir des pistes sur l'origine des maladies. Quant à savoir pourquoi les participants doivent être âgés de 40 à 69 ans, le directeur explique qu'à cet âge, le tiers des gens éprouvent déjà des problèmes de santé comme l'hypertension, le diabète ou des maladies cardiaques. Il devient alors possible d'évaluer l'effet de divers éléments extérieurs sur l'évolution de ces maladies. Cette surveillance évolutive des problèmes de santé, pourrait permettre à terme de définir des interventions mieux adaptées et des mesures de prévention plus précises.

Génome Québec et Génome Canada assurent le développement de cette démarche qui s'inscrit dans une perspective nationale. Le projet «Cartagène» se déroulera en association avec l'initiative de Partenariat canadien Espoir pour demain (CPTP), qui vise la création d'une plate-forme de recherche comprenant 300 000 participants au Canada. Environ 25 pays, ailleurs dans le monde, planchent également sur le développement de plates-formes similaires.

Le recrutement des candidats s'effectuera de manière aléatoire auprès des résidents des grands centres urbains de Montréal, Québec, Sherbrooke et Saguenay. Chaque personne ciblée recevra une invitation détaillée par la poste de la part de la RAMQ qui résumera le but de l'étude et les implications exigées.