Six candidats intéressants ont déposé leur candidature afin de devenir le prochain directeur général du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), a appris La Presse. L'appel de candidatures, qui se termine aujourd'hui, pourrait donc avoir porté ses fruits.

Mis à jour le 24 févr. 2009
Ariane Lacoursière LA PRESSE

«Cinq ou six bonnes candidatures ont été déposées», a confirmé le ministre de la Santé du Québec, Yves Bolduc.

L'identité des intéressés reste un mystère. «Tous les travaux du comité de sélection sont de nature confidentielle», affirme la responsable des communications du CHUM, Annie-Carole Martel.

 

Mais il y a quelques mois, le président du conseil d'administration du CHUM, Me Patrick Molinari, n'avait pas écarté la possibilité de recruter un directeur général provenant de l'étranger.

La firme de chasseurs de têtes Egon Zehnder International avait d'ailleurs été engagée en janvier pour trouver des candidats potentiels à la direction du CHUM.

Les dossiers des candidats seront minutieusement étudiés au cours des prochaines semaines. Si bien qu'un nouveau DG devrait être nommé d'ici le mois d'avril ou mai.

Le poste de directeur général du CHUM est vacant depuis la démission du Dr Denis Roy, en juillet dernier. C'est le Dr Serge Leblanc qui assurait depuis l'intérim.

Le dossier du CHUM étant très épineux, on a longtemps craint que le poste de directeur général n'attire guère de candidats intéressants.

Pour attirer plus facilement les candidats, le gouvernement avait même envisagé d'augmenter de 20% à 30% la rémunération des dirigeants d'hôpital.

Plusieurs intervenants participent à la sélection du nouveau DG. La Fondation du CHUM, l'Université de Montréal, le conseil des médecins, dentistes et pharmaciens (CMDP), le comité des usagers, le conseil des infirmières ainsi que la Table des chefs de département ont déjà donné leur avis sur le profil idéal de l'élu.

Les prochaines semaines permettront de nommer le candidat qui répond le mieux à ces exigences. Une fois choisi, le nouveau DG du CHUM devra obtenir l'approbation de différents organismes gouvernementaux.

Le ministre Bolduc dit ne pas vouloir s'ingérer dans le processus de sélection. Mais il assure «suivre le dossier de près».

Appel de propositions

Par ailleurs, le ministre affirme que l'appel de propositions du partenariat public-privé du CHUM sera lancé avant la nomination du nouveau DG, donc avant le printemps. L'appel de propositions devait être lancé avant Noël, mais des modifications de dernière minute avaient reporté le lancement.

Quelques semaines avant Noël, le gouvernement avait annoncé que l'actuel hôpital Saint-Luc, qui devait être rénové, serait finalement détruit pour faire place à un nouveau CHUM tout neuf.