Les fonctionnaires, infirmières et enseignantes portant le voile islamique devraient renoncer à cette pratique, sous un gouvernement péquiste.

Jocelyne Richer LA PRESSE CANADIENNE

En fait, au nom de l'égalité des citoyens et de la neutralité absolue de l'Etat, tout signe religieux ostentatoire - voile, kirpan ou autre - devrait être proscrit pour les employés des secteurs public et parapublic, a fait valoir la députée de Rosemont, Louise Beaudoin, mercredi, lors d'un entretien à La Presse Canadienne.

Dans cet esprit, et dans la foulée de tout le débat sur les accommodements raisonnables, dans les mois qui viennent, l'opposition péquiste a bien l'intention de relancer l'idée d'adopter une charte de la laïcité, afin d'affirmer la neutralité de l'Etat québécois en matière religieuse.

La chef péquiste, Pauline Marois, a confié mercredi à Mme Beaudoin, le mandat d'élaborer le contenu d'une telle charte, en précisant ses principes et son étendue. La députée de Rosemont devient la nouvelle porte-parole de l'opposition officielle sur les questions d'immigration, qui s'ajouteront à ses responsabilités antérieures.

Les trois partis d'opposition sont d'accord avec l'idée d'une telle charte, ce qui pourrait accroître la pression sur le gouvernement, a fait valoir Mme Beaudoin.