Le Bloc québécois veut s'attaquer à l'exode des jeunes des communautés rurales en proposant des incitatifs fiscaux aux nouveaux diplômés choisissant de s'établir en région.

LA PRESSE CANADIENNE

Le projet de loi du Bloc, qui a l'appui des deux autres partis d'opposition, accorderait aux jeunes un crédit d'impôt pouvant atteindre 8000$ sur trois ans.

Le député bloquiste Robert Bouchard estime que 45 000 jeunes à travers le Canada pourraient bénéficier d'une telle mesure dès la première année de son implémentation, ce qui permettrait aux régions, malmenées par la récession, de se revitaliser.

Les libéraux et les néo-démocrates appuient l'initiative et exhortent les conservateurs à faire de même au moment du vote en deuxième lecture du projet de loi C-288, aux Communes, mercredi.

En 2006, les troupes de Stephen Harper avaient rejeté un projet de loi semblable émanant du Bloc, qui avait malgré tout obtenu l'appui des deux autres partis d'opposition. Le projet est cependant mort au feuilleton avec le déclenchement d'élections hâtives à l'automne dernier.

Le coût de l'incitatif fiscal est estimé à environ 200 millions $ par année. Un programme de crédit d'impôt similaire accordé par Québec en 2006 aurait permis le retour de 11 300 jeunes diplômés en région.