Le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, a dit mardi ne pas avoir abordé le sujet du rôle du Canada en Afghanistan après 2011 lors de sa rencontre avec la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton à Washington.

Mis à jour le 24 févr. 2009
LA PRESSE CANADIENNE

M. Cannon a dit avoir plutôt exprimé la gratitude du Canada pour l'envoi annoncé par le président Barack Obama de troupes américaines additionnelles et avoir offert des conseils basés sur l'expérience canadienne dans la province de Kandahar.

Le ministre a aussi affirmé ne pas avoir pris d'engagement concernant un éventuel rapatriement d'Omar Khadr, ce citoyen canadien détenu à la prison américaine de Guantanamo, dont la fermeture d'ici un an a été ordonnée par Barack Obama. Il a fait valoir qu'un processus de réexamen était en cours aux Etats-Unis pour déterminer comment devraient être gérés les dossiers des accusés de terrorisme encore détenus à Guantanamo, et que le Canada avait l'intention de respecter ce processus.

M. Cannon a décrit l'entretien avec Mme Clinton de «productif» et «amical», et a soutenu que le Canada souhaitait partager avec les Etats-Unis les leçons de son expérience en Afghanistan en termes de surveillance aux frontières, d'entraînement de la police afghane et de développement de projets.