L'enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sur des allégations entourant la relation entre l'ex-ministre Maxime Bernier et Julie Couillard se poursuit, selon ce que le Globe and Mail rapporte ce matin.

LA PRESSE CANADIENNE

Il semble que la GRC cherche à savoir jusqu'à quel point Mme Couillard a pu exercer des activités de lobbyisme auprès de membres du Parti conservateur (PCC) pour qu'une transaction immobilière puisse être conclue avec le gouvernement du Canada.Le qyotidien journal ajoute que la police fédérale tente aussi d'en savoir davantage sur les raisons pour lesquelles des documents appartenant à M. Bernier alors qu'il était ministre des Affaires étrangères ont été laissés au domicile de Mme Couillard, à Laval.

Maxime Bernier a dû démissionner en mai dernier après avoir admis que ces documents traitant d'une rencontre de ministres de pays membres de l'OTAN avaient été laissés chez son ex-conjointe.

La GRC refuse de commenter les allégations du quotidien.