Si la tendance se maintient, la Croix-Rouge canadienne pourrait bien récolter un montant d'argent record pour venir en aide aux rescapés d'Haïti.

LA PRESSE CANADIENNE

Le porte-parole pour la Croix-Rouge Jean-François Millette a indiqué qu'en date de samedi matin, en seulement quatre jours, l'organisme avait récolté 17,2 millions $.

M. Millette a par ailleurs confié que plus de 80 pour cent des dons ont été faits sur le site Internet de la Croix-Rouge, ce qui est apprécié, puisque les centres d'appels de l'organisme sont débordés.

M. Millette a également fait savoir que l'argent récolté servira, dans un premier temps, à offrir aux rescapés des abris, de la nourriture et à assainir l'eau.

«L'humanité et la générosité du public, des gouvernements et des entreprises canadiennes en réaction à la catastrophe survenue en Haïti se sont manifestées de manière vigoureuse et immédiate», a dit Conrad Sauvé, secrétaire général et chef de la direction de la Croix-Rouge canadienne, dans un communiqué de presse.

L'organisme dispose déjà sur place d'un hôpital de campagne avec 15 employés, qui recevront du renfort sous peu.

A plus long terme, la Croix-Rouge utilisera les fonds pour reconstruire les infrastructures d'Haïti. M. Millette a cité l'exemple des routes qui sont détruites, ce qui rend la livraison de matériel difficile.

L'organisme a indiqué ne pas avoir été confronté au pillage de ses entrepôts. Selon M. Millette cela est attribuable à la renommée de la Croix-Rouge à l'international.

M. Millette a reconnu que les organismes comme le sien font face, comme dans n'importe quelle crise de cette envergure, à des problèmes de logistique. Il indique toutefois que la Croix-Rouge et les autres organisations de cette envergure tiennent quotidiennement plusieurs réunions afin de se coordonner.

L'organisme demande à la population de privilégier son site Internet pour faire des dons et est à la recherche de bénévoles dans ses centres d'appels de Chicoutimi, Québec et Montréal.