La Police de Laval a épinglé ce matin deux fraudeurs soupçonnés d'avoir utilisé des prête-noms pour acheter des véhicules.

Mis à jour le 17 févr. 2010
Hugo Meunier LA PRESSE

Le suspect principal, âgé de 47 ans, et son complice de 49 ans, approchaient leurs victimes dans des bars ou sur Internet. On leur proposait de prêter leur identité pour acheter des voitures en échange de 1500$ à la signature. Les fraudeurs promettaient ensuite de s'acquitter des paiements des véhicules et justifiaient leur démarche dans le but de venir en aide à des amis qui ne pouvaient s'offrir une voiture avec leur nom. Cinq victimes ont mordu à l'hameçon. «Le suspect de 47 ans était très convaincant et les victimes avaient l'impression que la procédure était légale», explique le sergent François Dumais, de la police de Laval.

Le fraudeur allait commander les véhicules chez les concessionnaires au nom des victimes, en plus de négocier leur financement. Les victimes se présentaient ensuite pour signer les documents. Le hic, c'est que le fraudeur commandait parfois plusieurs voitures au nom des victimes. Ces dernières apprenaient pas la suite qu'elles étaient propriétaires de plusieurs voitures et qu'aucun paiement n'était effectué. Les fraudeurs faisaient leur argent avec le surfinancement négocié chez le concessionnaire, explique la police.

Les fraudeurs auraient fait cinq victimes en leur faisant acheter 15 voitures, d'une valeur d'environ 150 000$.

La police lavalloise croit que les fraudeurs ont piégé d'autres personnes au Québec.

Pour toute information, vous pouvez contacter la police de Laval au 450-662-4636.