Les recherches se poursuivront mardi pour tenter de retrouver un homme de 24 ans qui est porté disparu depuis samedi soir, après que la chaloupe dans laquelle il prenait place eut chaviré dans une pourvoirie au nord de Campbell's Bay, en Outaouais.

LA PRESSE CANADIENNE

Mikael Swan, originaire d'Ottawa, se trouvait dans l'embarcation avec deux de ses amis lorsque l'incident est survenu. Il était le seul à ne pas porter sa veste de flottaison. Ses deux comparses ont pu regagner la rive sains et saufs.

Selon la police, les deux comparses ont vu M. Swan couler à pic dans le lac Forant. L'alcool pourrait être en cause.

Les enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ) dans le Pontiac ont mené les premières recherches dimanche.

Lundi, des plongeurs de la SQ ont été dépêchés sur les lieux afin de pousser davantage les recherches.

Ce qui complique le travail des sauveteurs, c'est que la pourvoirie est située à environ 100 km au nord de Campbell's Bay, a noté la SQ. «Ca prend de deux à trois heures pour s'y rendre en tout-terrain à partir de Campbell's Bay», a précisé le porte-parole de la SQ en Outaouais, Steve Lalande.

M. Lalande a reconnu que les chances de retrouver Mikael Swan s'amenuisaient d'heure en heure.

On ignorait toujours, lundi, si des accusations allaient être déposées contre les deux autres occupants de la chaloupe. «L'enquête va démontrer qui conduisait (la chaloupe). Ce n'est pas illégal d'avoir les facultés affaiblies si on est passager d'une embarcation. Mais pour la conduire, les lois s'appliquent comme sur la route», a rappelé le porte-parole de la police provinciale.