L'ancien juge de la Cour du Québec et président de la Commission d'enquête sur le crime organisé Jean Dutil est décédé ce matin. Il avait 77 ans.

André Duchesne LA PRESSE

«C'était un homme bon. Il a toujours aimé sa carrière, tant comme avocat que comme juge», a déclaré à Cyberpresse son épouse Danièle jointe à la résidence familiale.

Procureur de la Couronne pour le district de Sherbrooke et Thetford Mines, Jean Dutil avait été nommé procureur de la Commission Cliche chargée d'enquêter sur la liberté syndicale dans l'industrie de la construction au début de l'année 1974. Cette commission avait été mise sur pied à la suite des saccages commis sur les chantiers de la Baie-James.

«C'était un bulldozer. Il n'avait peur de rien. Je salue ce Québécois taillé d'une pièce», a déclaré l'ancien ministre Guy Chevrette qui siégeait à la commission Cliche.

L'autre membre de cette commission, Brian Mulroney, avait lui aussi de bons souvenirs à partager. «Un homme remarquable et louable, a-t-il dit en entrevue. Il était vigoureux et travaillant. Il avait un désir profond de réaliser la justice pour tout le monde.»

Selon l'ancien premier ministre canadien, Jean Dutil était fier des résultats obtenus par la Commission Cliche.

Quelques mois plus tard, Jean Dutil était nommé président de la Commission d'enquête sur le crime organisé (CECO) où son travail l'a placé sous les feux de la rampe.

«Comme juge, il était juste et n'y allait pas par quatre chemins. Nous aimions plaider devant lui car, à la fin de la journée, il portait un jugement juste, que nous soyons d'accord ou non avec lui», a indiqué en entrevue l'avocat criminaliste Jean-Pierre Rancourt.

À Québec, le juge Richard Grenier a indiqué à Cyberpresse que M. Dutil s'était entre autres illustré pour son travail auprès des communautés autochtones dans le nord du Québec. «C'était un domaine qui lui tenait à coeur», a-t-il dit.

Outre son épouse, le juge Dutil laisse dans le deuil quatre enfants et quatre petits-enfants.

La ministre québécoise de la Justice, Kathleen Weil, a exprimé aussi sa tristesse. «Par le rôle éminemment public que la CÉCO lui aura permis de jouer auprès de l'ensemble de la population et son attachement à la cause de la justice, le juge Dutil aura brillamment illustré les valeurs fondamentales qui guident le système de justice du Québec», a-t-elle déclaré par voie de communiqué.

 

Plus de détails demain dans La Presse.