Robert Lacas et sa conjointe, Line Carrier, profitaient d'un voyage de cinq mois aux États-Unis. Lundi, les résidants de Québec ont opté pour un voyage organisé de quatre jours à Zacatecas, une ville minière au centre du Mexique. Une région qu'ils n'avaient jamais visitée.

Catherine Handfield LA PRESSE

Cette région, le couple ne la visitera jamais.

Robert Lacas, 56 ans, est l'un des trois Canadiens morts lundi dans un accident d'autocar survenu au Mexique. Au total, au moins 11 personnes ont été tuées, dont 7 Américains et le conducteur mexicain de l'autocar.

 

Line Carrier, âgée de 55 ans, figure parmi les quatre Canadiens blessés. Elle se trouve dans un hôpital de Saltillo, dans l'État de Coahuila, après y avoir subi une chirurgie.

L'accident est survenu lorsque l'autocar est entré en collision avec un semi-remorque sur une autoroute à quelque 50 kilomètres de Saltillo, au nord du Mexique. Le conducteur du semi-remorque se serait endormi au volant, selon les autorités mexicaines. Il était en état d'ébriété.

Les circonstances du décès de Robert Lacas ont troublé sa famille. La victime, un consultant en développement préretraité, laisse dans le deuil trois enfants et quatre petits-enfants.

«On est démolis, on est loin, et on ne peut rien», a résumé le fils de Line Carrier, Christian Poulin, joint par La Presse à son domicile d'East Broughton, près de Thetford Mines.

Christian Poulin a parlé à sa mère, lundi soir. Si Line Carrier était lucide, elle était trop secouée pour lui parler de ses blessures et de son état de santé. «Je lui ai parlé très brièvement, a-t-il dit. Elle sortait du bloc opératoire.»

Hier, Christian Poulin a réussi à lui trouver un interprète pour communiquer avec le personnel de l'hôpital, qui ne parle qu'espagnol. Il prévoit la rejoindre au Mexique dès qu'il le pourra.

M. Poulin n'avait que du bien à dire sur Robert Lacas, qui partageait la vie de sa mère depuis une vingtaine d'années. «C'était un travailleur acharné, quelqu'un d'hyper-intelligent. Sa force, c'était son cerveau.»

Le couple de quinquagénaires, encore très amoureux l'un de l'autre, voyageait fréquemment, selon Christian Poulin. Tous deux avaient quitté Québec à la fin d'octobre à bord de leur véhicule récréatif. Ils devaient revenir à la fin avril après avoir parcouru le sud des États-Unis.

Autres victimes

Carolyn Kowaleski, âgée de 68 ans, de Caledonia, en Ontario, est une autre des victimes canadiennes de l'accident. Son mari Randolph, âgé de 50 ans, est traité au département des soins intensifs, mais il se trouve dans un état stable, selon Kyra Duerta, porte-parole de l'hôpital de la Concepcion.

Mme Duerta a également confirmé le décès de Marilyn Jackson, 67 ans, de Vancouver. Ses amis, Karen et Jim Lait, sont dans un état stable à l'hôpital Muguerza. Le couple, âgé de 58 et 60 ans, est originaire de Burlington, en Ontario.

Selon les autorités mexicaines, 26 personnes se trouvaient à bord de l'autocar, dont une majorité de retraités. Le conducteur du semi-remorque, qui a été gravement blessé, a perdu la maîtrise de son véhicule après s'être endormi. Puisqu'il était en état d'ébriété, il sera accusé d'homicides involontaires, a indiqué Jose Angel Herrera, détective de l'État de Coahuila.