À sa première année d'existence, la nouvelle escouade régionale mixte destinée à lutter contre les gangs de rue dans la couronne de Montréal a saisi une vingtaine d'armes à feu reliées aux gangs sur son territoire, a appris La Presse.

Mis à jour le 24 févr. 2009
Caroline Touzin LA PRESSE

Cette escouade a d'ailleurs arrêté, en fin de semaine dernière, Romuald Crevecoeur, un résidant de Laval soupçonné d'être lié aux gangs de rue. L'homme de 28 ans a comparu, hier, au palais de justice de Laval, sous 10 chefs d'accusation reliés au port d'arme à feu prohibée et à la possession de drogues en vue d'en faire le trafic.

 

Romuald Crevecoeur a des antécédents en ces matières. Il était sous le coup d'une interdiction de posséder une arme lorsque les policiers l'ont intercepté au volant de sa voiture, vendredi soir, à Montréal. Il portait à la taille une arme de poing chargée, prohibée. Il n'a toutefois pas résisté à son arrestation. Une perquisition a ensuite été menée chez lui à Laval où les policiers ont trouvé 18 onces de cocaïne, quatre onces de marijuana, un gilet pare-balles, des milliers de dollars en argent comptant et des munitions.

Le phénomène des gangs de rue à Laval et dans les villes environnantes de la couronne nord a évolué ces dernières années. Il ne s'agit plus seulement d'adolescents qui s'identifient au modèle des deux gangs ennemis des Bleus et des Rouges. Ces adolescents ont vieilli et font aujourd'hui de la fraude, du proxénétisme et du trafic de stupéfiants. Et ils possèdent des armes à feu, selon un bilan provisoire des saisies faites par la nouvelle escouade régionale mixte en 2008.

Des «vétérans» des gangs de rue de Montréal ont aussi migré vers la couronne nord. «Ces derniers mois, on voit beaucoup de gars de gangs de rue de Montréal déménager sur la rive-nord.

Lors de la récente opération Axe - la plus grosse enquête policière visant les gangs de rue jamais réalisée par la police de Montréal - un pilier du gang de rue des Bleus a été arrêté chez lui dans un quartier résidentiel de Terrebonne. Il s'agit d'Emmanuel «Mano» Zéphir, soupçonné de faire du trafic de stupéfiants avec le gang des Syndicate, groupe lié aux Hells Angels.

Laval avait été le théâtre d'une série de fusillades à l'été 2007, pas moins de 18 en quelques mois. La population s'était inquiétée. L'été dernier, la présence policière a été renforcée dans les «endroits chauds» de la ville. Résultat: il n'y a eu qu'une seule fusillade pour la même période.

L'Escouade régionale mixte gangs de rue de la couronne nord a été fondée en novembre 2007. Elle regroupe une dizaine d'enquêteurs et est composée des services de police de Terrebonne, Repentigny, Saint-Jérôme, Thérèse-De Blainville, Laval et de la Sûreté du Québec.