David Pelletier, qui a provoqué une collision mortelle en roulant à vive allure sur le chemin Chambly, à Longueuil, en mars dernier, a été reconnu non criminellement responsable pour troubles mentaux.

LA PRESSE CANADIENNE

Le 4 mars 2008, alors qu'il était entre autres intoxiqué au cannabis, David Pelletier roulait à une vitesse folle avec le camion de son père en brûlant les feux rouges.

Malheureusement, le destin a voulu qu'il croise la route de Stéphane Cardin, 28 ans. Une collision est survenue et Cardin est décédé sur le coup, alors que Pelletier s'en est tiré avec des blessures mineures.

Au terme d'un procès qui s'est déroulé en décembre dernier au Palais de justice de Longueuil, la défense avait demandé qu'il soit déclaré non criminellement responsable pour troubles mentaux.

Le psychiatre Louis Morissette de l'Institut Philippe-Pinel a déclaré que le jeune homme avait été victime d'une psychose toxique, attribuable à sa constante consommation de cannabis et qu'il commençait à développer une maladie schizophrénique.

Ses copains, avec qui il avait passé une partie de la soirée, sont venus témoigner à l'effet qu'il n'était pas dans son état normal, qu'il était «zombie», avant les événements tragiques.

Le juge Gabriel Lassonde en est venu à la conclusion que Pelletier avait besoin de soins. Il le condamne à une peine de détention à déterminer, à purger dans un hôpital psychiatrique.

La famille de la victime est en colère, estimant qu'il pourrait ainsi prendre le volant dans deux ans et faire d'autres victimes.