Saputo a plaidé coupable d'avoir fait de la publicité destinée aux enfants ce matin, au palais de justice de Saint-Jérôme.

Stéphanie Bérubé LA PRESSE

Le géant de l'agroalimentaire québécois avait pourtant toujours nié avoir voulu atteindre directement les enfants en distribuant des petits gâteaux dans les garderies, en 2007. Il prétendait que son offensive publicitaire était plutôt destinée aux parents des petits. Les gâteaux distribués étaient aussi accompagnés de matériel promotionnel comprenant des livres dont le héros était Igor, le gorille-gâteau ainsi que des autocollants, toujours à l'image de Igor, le sympathique gorille de Saputo.

L'Office de protection de la du consommateur du Québec avait déposé 30 chefs d'accusation contre Saputo, qui a d'abord plaidé non-coupable. Le premier procès devait débuter ce matin.