Près d'un demi-million de comprimés, dont des stéroïdes anabolisants et du Viagra contrefait, ont été saisis par les policiers à Sainte-Thérése cet été.

Karim Benessaieh LA PRESSE

Au terme d'une enquête de plusieurs mois, on a annoncé ce matin la mise en accusation d'un résidant de cette municipalité, Frédéric Vigeant, 38 ans, qui fera face à de multiples chefs d'accusation reliés au trafic et à la contrefaçon de drogues contrôlées.Cette importante saisie, évaluée à plusieurs millions de dollars, porte un dur coup à un réseau qui alimenterait plusieurs centres d'entrainement au nord de Montréal. Il s'agirait d'une des plus importantes saisies du genre au Canada.

Les policiers, accompagnés par la Dr Christiane Ayotte, du laboratoire de dépistage de l'Institut Armand-Frappier, ont tenu à prévenir la population des dangers de médicaments contrefaits et distribués sans contrôle. «En plus de contrer le dopage, cette saisie contribue au maintien de la sécurité des citoyens et des jeunes dans les complexes sportifs, les arénas, les parcs et les écoles de notre région», précise Francis Lanouette, responsable des enquêtes criminelles.