L'adolescent reconnu coupable d'avoir tué un camarade d'un coup de poing à la tempe, dans une école de Trois-Pistoles, au printemps 2007, a plaidé son innocence devant la Cour d'appel, jeudi.

LA PRESSE CANADIENNE

En présence de son jeune client de 15 ans au palais de justice de Québec, Me Jean Desjardins a notamment argué qu'il s'agissait-là du résultat d'un malheureux accident.Selon le procureur en défense, l'adolescent a réagi après avoir été pris à partie dans une altercation impliquant plusieurs étudiants et la force qu'il a employée aux dépens de Jean Benoit Beaulieu n'avait pas été excessive dans les circonstances. L'avocat a vu certaines contradictions dans le jugement du juge de première instance qui tendent, selon lui, à soutenir sa thèse. Les juges de la Cour d'appel ont pris la cause en délibéré et ils rendront leur décision au cours des prochaines semaines.

L'adolescent visé avait le même âge que Jean Benoit Beaulieu au moment du drame survenu le 25 avril 2007, à l'école polyvalente L'Arc-en-Ciel de Trois-Pistoles. En février dernier, il avait été condamné à une période d'assignation à domicile de six mois en plus de devoir effectuer 180 heures de travaux communautaires, ainsi que d'être soumis aux conditions d'une période de probation de deux ans. La peine a été suspendue en attendant l'issue des procédures en appel.