Source ID:1123e02aa77332b1a73704f6915e3d5d; App Source:StoryBuilder

Immigration: Québec contactera ceux dont les dossiers sont annulés

Le ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette.... (PHOTO PC)

Agrandir

Le ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette.

PHOTO PC

(Québec) Un nouveau chapitre s'écrit dans la saga de la réforme du système d'immigration. Critiqué pour avoir annulé près de 18 000 dossiers non traités qui s'empilaient depuis des années, Québec communiquera désormais avec les demandeurs pour les informer des nouvelles procédures à suivre.

«J'ai demandé au ministère de l'Immigration de contacter l'ensemble des candidats qui sont concernés par le remboursement des inventaires pour les informer des démarches à effectuer pour s'assurer que leur déclaration d'intérêt soit traitée», a dit mardi le ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette.

En mêlée de presse avant la période des questions, M. Jolin-Barrette a également accusé le Parti libéral de mener «une campagne de peur». Plus tôt en journée, la critique libérale en matière d'immigration, Dominique Anglade, exigeait du ministre qu'il modifie le projet de loi 9 sur l'immigration, déposé la semaine dernière, afin de traiter les 18 000 dossiers plutôt que de les annuler.

«Pour les gens qui sont déjà sur le territoire québécois, qui parlent français et qui sont en emploi depuis 12 mois sur [un total de] 24 mois, ils ont [déjà] une voie rapide à laquelle ils peuvent adhérer. C'est le système d'expérience québécoise», a affirmé le ministre Jolin-Barrette mardi.

En vertu de ce programme, a-t-il dit, les demandeurs qui remplissent les exigences requises par le ministère obtiennent leur certificat de sélection du Québec (CSQ), nécessaire à l'obtention de la résidence permanente, en 20 jours ouvrables.

Les autres demandeurs dont les dossiers ont été annulés par la réforme du système d'immigration doivent déposer une déclaration d'intérêt au ministère. Québec invitera à l'avenir les candidats dont le profil socio-économique correspond aux besoins du marché du travail à entamer la procédure d'immigration officielle.

À terme, souhaite-t-on au gouvernement Legault, le délai de traitement pour obtenir un CSQ doit passer de 36 mois (comme c'était le cas avec l'ancien régime) à 6 mois.

Une première pétition

Un couple de jeunes Colombiens qui craint de voir sa demande d'immigration au Québec mise de côté par le gouvernement de François Legault a lancé une pétition en ligne. Mardi, en fin de journée, près de 5000 personnes avaient signé la lettre demandant l'annulation du projet de loi 9.

«Nous avons mis nos projets en pause en attendant une réponse (du Québec) et ce n'est pas juste que le ministère n'aie (sic) pas la considération, ni le respect pour nous et (n'a pas) pris le temps de vérifier nos dossiers. Ces 18 000 dossiers ne sont pas seulement des chiffres», peut-on lire sur le site Avaaz.

Par contre, puisque cette pétition électronique n'a pas été initiée sur le site internet de l'Assemblée nationale, celle-ci ne pourra pas être parrainée par un député afin qu'elle soit éventuellement déposée au Salon bleu.

-Avec Laura-Julie Perreault




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer