Source ID:4c6268767b0534f1afdd3ab0abd6b8b5; App Source:StoryBuilder

Immigration: l'opposition exige que Québec évalue les dossiers annulés

Dominique Anglade... (Photo Jacques Boissinot, archives PC)

Agrandir

Dominique Anglade

Photo Jacques Boissinot, archives PC

(Québec) Le Parti libéral et Québec solidaire ont tour à tour exigé mardi que le gouvernement Legault investisse les fonds qu'il comptait rembourser aux candidats à l'immigration touchés par les 18 000 dossiers annulés la semaine dernière afin de les traiter dans les plus brefs délais.

En point de presse à l'Assemblée nationale, le député solidaire Andrés Fontecilla et la députée libérale Dominique Anglade ont fait état des « centaines d'appels » qu'ils avaient reçus à leur bureau de circonscription provenant de gens en détresse depuis le dépôt jeudi dernier du projet de loi 9 réformant le système d'immigration.

« Je suis d'accord avec le ministre, il faut réduire la pile de dossiers accumulés par les libéraux au ministère de l'Immigration. Il y a une solution simple : au lieu de mettre 19 millions à rembourser ces gens-là pour toutes les dépenses qu'ils ont faites, [investissez] cet argent-là pour embaucher les ressources nécessaires et traiter les 18 000 dossiers », a martelé mardi Andrés Fontecilla.  

« [Il faut que le ministre Simon Jolin-Barrette] passe à travers ces 18 000 dossiers, qu'il réponde et qu'on traite les gens de manière respectueuse. [Quand il dit] "on va rembourser 19 millions aux différentes personnes qui ont appliqué", [prenez ces fonds] et faites en sorte qu'à l'intérieur de la fonction publique on soit capable de passer à travers l'ensemble des dossiers », a également dit Dominique Anglade.  

Un problème après l'autre

Le projet de loi 9, déposé jeudi dernier par le ministre de l'Immigration, Simon Jolin-Barrette, a fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours. Lundi, le gouvernement Legault confirmait que 3700 des 18 000 dossiers non traités qu'il a annulés afin d'accélérer le déploiement de sa réforme avaient été déposés par des travailleurs temporaires vivant déjà au Québec.

« Nos bureaux de circonscription ont reçu des témoignages, des centaines de témoignages exprimant la colère, la détresse, la peur, de milliers de personnes », a dit mardi M. Fontecilla de Québec solidaire.

« On a rarement vu autant d'amateurisme et d'improvisation depuis le dépôt du projet de loi jeudi dernier », a pour sa part déploré Dominique Anglade.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer