Source ID:932bb440ef1c373c8241750bc87761ea; App Source:StoryBuilder

Pierre Arcand nommé chef intérimaire du PLQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline Plante
La Presse Canadienne
Québec

Pierre Arcand est le nouveau chef intérimaire du Parti libéral du Québec (PLQ). Sa première décision aura été d'expulser le député de Chomedey, Guy Ouellette.

M. Arcand a été choisi vendredi lors d'une réunion du caucus du PLQ, au lendemain de la démission du premier ministre sortant Philippe Couillard.

Il a été préféré à Gaétan Barrette et Christine St-Pierre, qui, au final, n'ont pu recueillir les appuis nécessaires.

Devant les journalistes, à la sortie de la réunion, le député de Mont-Royal - Outremont a dit accepter le poste de chef intérimaire «en toute humilité».

Ancien gestionnaire, il a tour à tour occupé les postes de ministre de l'Environnement, des Relations internationales et des Ressources naturelles, avant de devenir président du Conseil du Trésor.

Il s'est aussi décrit comme quelqu'un de rassembleur.

«J'ai toujours été présent pour aider le parti et les députés et je vais continuer de l'être», a-t-il déclaré, entouré des 29 autres élus libéraux qui forment désormais l'opposition officielle à l'Assemblée nationale.

«L'unité du parti politique qu'est le Parti libéral, l'unité de mon groupe ici, c'est ma première priorité», a-t-il ajouté.

Il est aussi question, selon lui, de rebâtir le parti après la dégelée de lundi. Le PLQ a recueilli l'appui de seulement 24,8 % des électeurs, ce qui représente le pire score de son histoire.

D'ailleurs, la relance du PLQ passera par un retour au nationalisme, a plaidé la députée de Marguerite-Bourgeoys, Hélène David, vendredi.

Passant en mode offensif, Pierre Arcand a invité ses collègues à se mettre immédiatement au travail et à talonner la Coalition avenir Québec (CAQ). «Nous allons leur dire: [...] 'Vous avez beaucoup promis, maintenant, vous allez devoir livrer la marchandise aux Québécois.'

«[Le premier ministre désigné François] Legault devra nous expliquer comment il compte faire sa maison des aînés, faire son troisième lien en moins de deux ans et également qu'est-ce qu'il va faire au niveau des seuils d'immigration», a-t-il renchéri.

M. Legault a quant à lui salué l'arrivée de Pierre Arcand à la tête du PLQ sur Twitter. «Toutes mes félicitations @PierreArcand. Comme chef de l'opposition officielle, vous serez mon vis-à-vis et je suis convaincu que nous saurons travailler de façon constructive pour les Québécois. À bientôt.»

Bris de confiance

Les libéraux ont maintenant un nouveau chef, mais un deuxième député en moins, outre Philippe Couillard.

Guy Ouellette est exclu du caucus et devra vraisemblablement siéger comme indépendant, à moins qu'il ne décide de quitter la politique.

Il avait été invité à se présenter devant ses collègues, vendredi, mais ne l'a pas fait, ayant préféré leur envoyer une lettre.

C'était la volonté unanime des députés libéraux de l'exclure, a indiqué M. Arcand.

«Il y a un problème de confiance qui s'est installé au sein de l'équipe, et donc on juge, pour nous, qu'il était nécessaire de s'assurer que la situation se règle le plus rapidement possible», a-t-il expliqué.

Le chef caquiste a révélé pendant la campagne électorale que M. Ouellette, un ancien policier, avait transmis des informations compromettantes sur le PLQ à la CAQ en 2016.

À l'automne 2017, le député de Chomedey a été arrêté par l'Unité permanente anticorruption (UPAC), qui le soupçonne d'avoir partagé des documents d'enquêtes policières. Il ne fait l'objet d'aucune accusation criminelle.

M. Couillard avait défendu M. Ouellette en campagne électorale, en assurant que ce dernier ferait partie de son caucus.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer