Une large coalition composée de plusieurs syndicats québécois, dont le Syndicat canadien de la fonction publique et le Syndicat des Métallos, a lancé mercredi une « campagne préélectorale » critiquant vertement le bilan du gouvernement libéral de Philippe Couillard, mais aussi les « dégâts promis » par la Coalition avenir Québec (CAQ).

Fanny Lévesque LA PRESSE

« Libécaquiste/Caquibéral », clament des milliers de pancartes qui seront installées dans quatre circonscriptions de la province, dont celle de Roberval, détenue par le premier ministre. « La CAQ et les libéraux, c'est du pareil au même », plaident les syndicats, qui affirment que les Québécois « méritent mieux ». La réforme « désastreuse » de la santé, l'« effritement » du réseau de l'éducation et les « compressions successives et la centralisation à outrance » menés par les libéraux et « appuyés par la CAQ » sont notamment montrés du doigt par la coalition.