Source ID:; App Source:

Manon Massé confirmée comme «première ministre» sous QS

Même si elle est en réadaptation après un... (Photo Yan Doublet, archives Le Soleil)

Agrandir

Même si elle est en réadaptation après un sévère accident de ski, Manon Massé se rendra au conseil samedi.

Photo Yan Doublet, archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Québec

Les délégués de Québec solidaire ont déterminé samedi que la députée Manon Massé serait candidate au poste de première ministre du Québec.

« C'est avec la plus grande détermination que j'accepte le mandat que vous me donnez ce matin. Ça me fait vraiment chaud au coeur de sentir que vous êtes à côté de moi, que vous êtes là », a déclaré Mme Massé, qui a fait son discours assise, en raison d'une facture au fémur.

La députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques s'est présentée au conseil national de son parti en béquilles; elle traîne une blessure depuis plusieurs semaines après un grave accident de ski.

« J'ai une jambe à guérir, ça ne va pas m'effacer de l'espace public. J'ai une job à faire. »

Réunis à Québec, les militants solidaires devaient entériner la candidature de Mme Massé, mais il ne s'agissait que d'une formalité, car personne ne se présentait contre elle.

La députée a reçu 98 % de l'appui des délégués, a annoncé son collègue Amir Khadir.

« J'ai hâte d'aller me coltailler un peu avec M. Couillard, M. Legault et M. Lisée. Laissez-moi vous dire que ça va rocker », a promis Mme Massé.

Pendant son discours, la co-porte-parole de Québec solidaire a fouetté l'ardeur de ses délégués à seulement quelques mois des élections.

« Québec solidaire n'est pas un parti montréalais. Québec solidaire, c'est le parti des Québécois et Québécoises solidaires », a-t-elle soutenu.

« Moi, je pense que Taschereau et Jean-Lesage peuvent nous envoyer deux députés solidaires de Québec », a-t-elle ajouté, faisant référence à deux circonscriptions de la région de Québec.

Ce rassemblement des instances nationales de QS est le dernier avant les élections du 1er octobre prochain.

Les délégués sont appelés à compléter la préparation électorale, et à discuter des dossiers prioritaires pour Québec solidaire, dont la transition énergétique.

En entrevue à La Presse canadienne, Mme Massé dit ne pas s'inquiéter des sondages qui ne donnent qu'entre 8 et 10 % des intentions de vote des Québécois à Québec solidaire. Elle demeure convaincue que la force des idées de son parti et l'implication de plus en plus grande des jeunes au sein de QS vont faire mentir les enquêtes d'opinion.

Manon Massé admet toutefois qu'elle serait déçue si sa formation n'augmentait pas ses appuis aux prochaines élections.

À savoir si les départs des cofondateurs de Québec solidaire, Françoise David et Amir Khadir, pourraient avoir un impact négatif sur le parti, Mme Massé souligne que ces deux « piliers » continueront d'appuyer et d'être impliqués dans la formation, même s'ils ne feront plus de la politique active.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer