Un surplus non négligeable de 2,4 milliards apparu dans les coffres de l'État permet au gouvernement Couillard d'avoir de l'ambition: tout à la fois baisser les impôts, financer un plan de lutte à la pauvreté et réinjecter des centaines de millions dans les réseaux de la santé et de l'éducation.

Les faits

Suivez l’événement en direct