L'ex-ministre Pierre Paradis, qui fait l'objet d'une enquête en raison d'allégations d'inconduite sexuelle, aurait été rencontré pour la première fois par les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) hier matin pour qu'il donne sa version des faits, selon Le Journal de Montréal.

LA PRESSE

Son dossier devrait être transmis la semaine prochaine au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), qui décidera de la pertinence de déposer des accusations, rapporte le quotidien.

En janvier dernier, une ex-employée du député a déposé une plainte pour inconduite sexuelle contre lui. La SQ a ouvert une enquête, mais Pierre Paradis n'avait pas encore été interrogé, en raison de ses problèmes de santé : il a subi une commotion cérébrale causée par une chute de cheval, au moment même où les policiers recevaient la plainte à son sujet. Il a été hospitalisé pendant plusieurs jours et était au repos depuis.

L'ex-ministre de l'Agriculture, âgé de 66 ans et député libéral de Brome-Missisquoi sans interruption depuis 1980, a été expulsé du Conseil des ministres et du caucus libéral peu de temps après le déclenchement de l'enquête.