Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, estime que le caucus spécial des députés libéraux, qui aura lieu ce soir à Québec, est un «exercice sain».

Ariane Lacoursière LA PRESSE

Lors d'une conférence de presse ce matin, lors de laquelle il a annoncé le transfert de la gestion de l'hôpital des Anciens-Combattants du gouvernement fédéral vers Québec, le ministre Barrette s'est dit «surpris» du tollé soulevé par la tenue du caucus spécial ce soir.

«Il y a des moments où il faut se parler franchement de certains sujets d'importance. Où il faut faire le point», a déclaré le ministre.

M. Barrette a expliqué qu'au quotidien, les députés s'affairent surtout à répondre aux enjeux de l'actualité et que le caucus spécial est l'occasion d'aborder certaines thématiques plus globales.

Questionné à savoir si ce caucus est la preuve qu'il y a division au sein du Parti libéral, le ministre Barrette a assuré que non. «Pour moi, ça veut simplement dire que le parti est en santé », a-t-il dit.