Source ID:; App Source:

François Gendron et Sophie Stanké se présenteront pour le PQ

François Gendron... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

François Gendron

Archives La Presse Canadienne

(Québec) Le Parti québécois (PQ) pourra compter à nouveau sur son doyen, le vice-premier ministre François Gendron, et sur le retour de la comédienne et animatrice Sophie Stanké (Peau de banane, L'Or du temps, Montréal PQ) lors de la prochaine campagne électorale.

Sophie Stanké... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE) - image 1.0

Agrandir

Sophie Stanké

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

En janvier dernier, M. Gendron avait subi un malaise. Il a passé plusieurs examens médicaux depuis et assure être en bonne santé. «(Les médecins) m'ont obstiné sur mon âge. Ils m'ont dit: ça ne se peut pas qu'un vieux singe comme toi soit encore en forme de même.» 

Il sollicitera donc un 11e mandat dans Abitibi-Ouest. Il devrait battre ce printemps le record de longévité détenu par le regretté libéral Gérard D. Lévesque. «Je m'en fous, je ne vais pas en politique pour battre des records. Ce n'est pas ça qui m'anime», a insisté le ministre de l'Agriculture.

«J'ai le goût de servir encore le Québec, ses intérêts, et le pays n'est pas encore arrivé», a-t-il ajouté.

M. Gendron s'engage à rester en poste jusqu'à la fin de son mandat, à moins d'un problème de santé.  

Stanké rêve de ravir Laporte

Mme Stanké vit depuis 23 ans à Saint-Lambert, dans Laporte. Surnommée la «petite Westmount», cette circonscription de la Rive-Sud de Montréal est détenue par les libéraux depuis 1981. Le PQ l'a seulement détenue sous René Lévesque, de 1976 à 1981. La libérale Nicole Ménard a gagné par plus de 2000 votes en septembre 2012.

Mme Stanké misera-t-elle sur la Charte de la laïcité durant sa campagne? «Je n'ai pas de problème avec la Charte», répond-elle.   

Elle déplore les «nombreux dérapages» dans le débat, notamment ceux qui ont «qualifié de racistes les partisans de la Charte». «Je suis une fille d'immigré, je parle quatre langues, je veux en parler avec ouverture. Trop d'attention a été accordée à des envolées qui ont heurté beaucoup de personnes. Il est important de revenir à l'essentiel. Comme disait Victor Hugo, l'État chez lui, et l'Église chez elle.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer