Source ID:; App Source:

Lorraine Pintal sera candidate du Parti québécois

Lorraine Pintal, directrice générale du Théâtre du Nouveau... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Lorraine Pintal, directrice générale du Théâtre du Nouveau Monde.

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

La directrice générale du Théâtre du Nouveau Monde (TNM), Lorraine Pintal, portera les couleurs du Parti québécois aux prochaines élections, a appris La Presse.

Des sources péquistes ont confirmé hier que la comédienne et metteure en scène sera candidate dans Verdun, circonscription détenue par le libéral Henri-François Gautrin depuis 25 ans. Il l'a emporté par seulement 547 voix au scrutin de 2012.

Le député de 70 ans affirmait récemment qu'il briguera à nouveau les suffrages, mais des échanges entre le Parti libéral et l'ex-PDG d'Investissement Québec, Jacques D'Aoust, laissent croire que les plans auraient changé. M. D'Aoust habite L'île-des-Soeurs, qui se trouve dans Verdun, et la circonscription d'Outremont, où des rumeurs l'envoient, ne ferait pas partie des discussions.

Henri-François Gautrin a fait la manchette il y a deux semaines en prédisant la victoire du PQ si des élections ont lieu ce printemps. Sa sortie a assombri la rentrée parlementaire du chef Philippe Couillard.

Lorraine Pintal n'a pas rappelé La Presse hier. Une porte-parole du TNM a donné une réponse laconique, mais révélatrice: Mme Pintal est «pour le moment» directrice artistique et générale du TNM, a-t-elle dit.

Brochette de candates

Lorraine Pintal fera de toute évidence partie de la brochette de candidates que Pauline Marois compte présenter le 8 mars - avant le déclenchement probable des élections, autour du 11 mars, pour un scrutin le 14 avril, selon le scénario privilégié. D'après nos informations, la première ministre profitera en effet de la Journée internationale des femmes pour annoncer plusieurs candidatures féminines. Celle de l'ex-leader étudiante Martine Desjardins serait du nombre.

D'autres femmes sont en réflexion, dont l'ancienne ministre péquiste Linda Goupil, qui avait représenté la circonscription de Lévis. Véronique Fournier, une ex-protégée de Louise Harel au sein de Vision Montréal, a confirmé à La Presse que le PQ lui a offert Saint-Henri-Sainte-Anne, une circonscription de l'arrondissement du Sud-Ouest détenue par la libérale Marguerite Blais. Mme Fournier a siégé au conseil municipal de Montréal de 2009 à 2013, avant que son siège ne soit ravi par Projet Montréal. Elle y a notamment occupé le poste de critique en matière d'urbanisme. «Après plusieurs années d'implication active dans mon milieu, plusieurs militants et citoyens m'ont approchée afin que je continue mon engagement politique», a-t-elle écrit à La Presse.

D'autres candidatures se dessinent à l'approche des élections. Le porte-parole du Conseil national des chômeurs et chômeuses, Pierre Céré, envisage de se présenter. «Il faut que je réfléchisse, et assez vite», a-t-il dit en entrevue téléphonique. M. Céré pourrait être chargé de ravir la circonscription de Laurier-Dorion (centre-ouest de Montréal) au libéral Gerry Sklavounos. En cas d'élection, le militant «serait probablement un des porteurs du dossier du rapatriement de l'assurance-chômage», a confié une source qui évolue dans les sphères péquistes.

Le PQ courtise également l'ancien journaliste devenu avocat Alexis Deschênes. Une rencontre a eu lieu dimanche entre M. Deschênes et le bureau exécutif de l'association péquiste de Trois-Rivières. Le PQ compte bien remettre la main sur cette circonscription qu'il a perdue en 2003. La députée de Trois-Rivières depuis 2008, Danielle St-Amand, a d'ailleurs annoncé hier que des ennuis de santé l'empêchent d'être candidate aux prochaines élections. Elle a fait un AVC l'automne dernier et son médecin lui a recommandé un repos prolongé.

Deux autres départs libèrent de véritables forteresses du PLQ dans l'ouest de Montréal, des pistes d'atterrissage toutes désignées pour des candidatures-vedettes.

Départ de Yolande James

Yolande James ne sollicitera pas un autre mandat dans Nelligan. L'ancienne ministre de la Famille veut se consacrer à la sienne. Elle est devenue maman il y a un peu moins d'un an. La femme de 36 ans a été élue la première fois en 2004, lors d'une élection partielle. Elle a été nommée ministre de l'Immigration en 2007, avant de passer à la Famille en 2010.

Le député de Robert-Baldwin depuis 20 ans, Pierre Marsan, a annoncé hier qu'il ne sera pas sur les rangs cette fois. Il avait plongé Philippe Couillard dans l'embarras l'automne dernier en raison d'une lettre de sollicitation qu'il avait acheminée à l'Association sépharade de la Banlieue Ouest de Montréal et qui avait été distribuée à l'entrée d'une synagogue de Dollard-des-Ormeaux. Le député y faisait un lien entre les dons au parti et, notamment, l'attribution de places subventionnées en garderie. Il avait dû s'excuser en Chambre.

En raison des sondages défavorables, les libéraux reçoivent des mauvaises nouvelles. L'animateur télé Jean-Luc Mongrain et le comédien Jasmin Roy ont décliné des offres.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer