La première ministre Pauline Marois laisse planer la possibilité que les crédits budgétaires des ministères ne soient pas déposés avec le budget jeudi.

Tommy CHOUINARD LA PRESSE

Finances publiques: rapport imminent du vérificateur général

Elle pourrait donc déclencher des élections sans dévoiler les crédits, un document qui permet entre autres d'identifier les secteurs qui subissent des compressions.

Questionnée lundi pour savoir si les crédits seront présentés au même moment que le budget, Mme Marois s'est contentée de répondre: «Nous allons déposer le budget, et vous verrez l'ensemble des documents qui seront déposés à la même occasion. On va attendre à jeudi».