Source ID:; App Source:

Prix unique du livre: Amazon veut faire reculer Kotto

La part de marché des libraires indépendants diminue,... (Photo: AFP)

Agrandir

La part de marché des libraires indépendants diminue, alors que celle des librairies en chaîne augmente depuis trois ans. Quant aux grands distributeurs, comme Costco, Walmart et Amazon (photo), ils s'accaparent 11% du marché, surtout en vendant des nouveautés à rabais.

Photo: AFP

(Québec) Le géant américain Amazon s'ajoute dans la bataille contre le projet de loi péquiste pour limiter les rabais sur les nouveaux livres et protéger ainsi les libraires indépendants.

La multinationale s'est inscrite lundi au registre des lobbyistes. Son mandat, de moins de 10 000 dollars, a été octroyé au bureau d'Ottawa de la firme Gowling Lafleur Henderson. Il vise à «modifier les orientations du gouvernement du Québec en matière de réglementation du marché du livre (...) afin de maintenir la compétitivité du marché en rapport au libre choix des ventes».

Amazon ne s'était pas présentée à la commission parlementaire sur ce sujet. Une première rencontre s'est déroulée en novembre entre son lobbyiste Jacques Shore et la chef de cabinet du ministre de la Culture, Maka Kotto. Aucune autre rencontre n'est prévue pour l'instant. M. Shore a indiqué ne pas être disponible lundi pour répondre aux questions de La Presse.

Même si Amazon n'a pas de siège social au Québec, on prévoit l'assujettir à la loi, indique-t-on au cabinet de M. Kotto. C'est ce qui s'est passé en France. Après avoir tenté d'échapper à la loi sur le prix unique du livre, la multinationale a dû s'y conformer plus tôt cette année.

Du plomb dans l'aile

Amazon se joint ainsi notamment à Renaud-Bray et Costco, qui combattent le projet de loi qui doit être déposé en février. Le ministre souhaite limiter à 10% les rabais sur les nouveautés papiers et numériques, durant les neuf premiers mois après leur publication.

Mais la multinationale n'est pas la seule menace. Les libéraux et caquistes, qui sont majoritaires en chambre, s'y opposent. La prédécesseure libérale de M. Kotto, Christine St-Pierre, a passé l'automne à presser M. Kotto de présenter son projet de loi. Au dernier Salon du livre de Montréal, elle portait le macaron «Sauvons les livres». Après avoir examiné la question, le caucus libéral a tranché. Tout comme la Coalition avenir Québec, le Parti libéral s'y oppose, pour «protéger les consommateurs». Mme St-Pierre propose en contrepartie une aide ciblée aux libraires indépendants.  

Les géants et la diversité

La limite sur les rabais, déjà présente dans plusieurs pays comme la France, protégerait les libraires indépendants, soutient le mouvement Sauvons les livres. Quelque 20 librairies ont fermé leurs portes dans les dernières années, et d'autres sont menacées du même sort. La part de marché des libraires indépendants diminue, alors que celle des librairies en chaîne augmente depuis trois ans. Quant aux grands distributeurs, comme Costco, Walmart et Amazon, ils s'accaparent 11% du marché, surtout en vendant des nouveautés à rabais.

Le milieu du livre emploie environ 12 000 personnes au Québec. Les libraires ont un rôle particulier pour défendre la littérature. Pour obtenir leur titre de librairie agrégée et fournir les bibliothèques, ils doivent offrir 6000 titres, dont 2000 d'auteurs québécois. Costco ou Walmart en offrent environ 300, ce qui inclut les livres de cuisine et autres bestsellers.

Élodie Comtois, porte-parole de Sauvons les livres, met en garde contre un «effet domino». Si le nombre de librairies diminue, des éditeurs mourront peu à peu, et la diversité chutera aussi, soutient-elle.

Mme Comtois reconnaît qu'à «court terme», les lecteurs paieront «quelques dollars de plus» pour les nouveautés. «Mais à moyen et long terme, cela va empêcher les hausses de prix observées dans tous les pays qui n'ont pas une telle règlementation. Par exemple, en Angleterre, les consommateurs ont subi une hausse de 30% des prix des livres, contre 18 % d'inflation sur les biens à la consommation. Les prix restent stables dans tous les pays qui ont réglementé.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer