Près de trois Québécois sur cinq appuient l'interdiction du port de signes religieux dans la fonction publique, selon un nouveau sondage.

Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Malgré la levée de boucliers qu'il a provoquée, le projet de Charte de la laïcité du gouvernement Marois semble rallier une majorité d'électeurs, conclut l'étude de Forum Research commandé par The Gazette. Ses résultats ont été publiés dimanche soir sur internet. 

Au Québec, 58 % des répondants ont appuyé l'idée phare de la proposition gouvernementale qui a fait l'objet d'une fuite, la semaine dernière. Au contraire, 33 % s'y sont opposés. 

Selon le coup de sonde, le Québec est la seule province au pays où les idées du Parti québécois en matière de laïcité recueillent un appui majoritaire. 

La publication officielle des lignes directrices de cette Charte devrait avoir lieu dans les prochaines semaines, selon le gouvernement. 

Appui conservateur 

Au niveau fédéral, les partisans du Parti conservateur du Canada sont les seuls à pencher du côté de l'interdiction du port de signes religieux dans la fonction publique, selon le sondage.

Un électeur conservateur sur deux - 49 % - appuie l'idée, alors que 42 % la désapprouvent. 

Le projet est rejeté par les néo-démocrates (39 % l'appuient, 51 % s'y opposent), et ceux qui appuient le Parti libéral du Canada (32 % l'appuient, 57 % s'y opposent). 

La marge d'erreur applicable aux résultats canadiens est de points (six points au Québec), 19 fois sur 20. Le sondage a été effectué vendredi auprès de 1189 personnes choisies au hasard, dont 237 au Québec.