L'ex-ministre de l'Environnement Daniel Breton ne semble pas apprécier les orientations de son successeur Yves-François Blanchet et ne s'est pas gêné, hier soir, pour le faire savoir.

Publié le 25 mai 2013
Philippe Teisceira-Lessard LA PRESSE

Dans un message mis en ligne sur son compte Facebook vers 23h, il a critiqué les déclarations de l'actuel ministre de l'Environnement de Pauline Marois.

«La MISSION du Ministère du développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) est la suivante : "Assurer la protection de l'environnement et la conservation de la biodiversité pour améliorer pour améliorer (sic) la qualité des milieux de vie des citoyens"», a-t-il écrit.

Il s'agissait d'un «petit rappel pour [s]on collègue ministre...», a-t-il ajouté.

La semaine dernière, Le Devoir citait Yves-François Blanchet affirmant qu'il était un «partenaire de prévisibilité pour les entreprises» de l'industrie pétrolière. «Le plus grand service qu'on peut rendre aux entreprises est de rassurer la population par rapport à ce qui se passe», a-t-il ajouté.

Le message de Daniel Breton sur Facebook a été supprimé rapidement après sa mise en ligne.

M. Breton n'a pas répondu aux questions que La Presse lui a envoyées.

L'attachée de presse d'Yves-François Blanchet, Catherine Salvail, s'est limitée à affirmer que «M. Breton et M. Blanchet partagent les mêmes objectifs». «Par contre, ils ne se sont pas parlé depuis l'entrevue au Devoir».

Mme Salvail a aussi souligné que son patron avait clarifié sa position dans un long texte mis en ligne hier avant-midi. Publié plusieurs heures avant le commentaire de Daniel Breton, le message accuse le quotidien d'avoir dénaturé ses propos.

Rififi écologique

Ce n'est pas la première fois que les questions environnementales créent des problèmes de cohésion au sein du gouvernement Marois.

La semaine dernière, le ministre Blanchet avait dû annuler une conférence de presse à la toute dernière minute et reprendre des documents déjà distribués aux journalistes après une mésentente avec ses collègues quant au libellé d'un règlement.

Quelques jours avant, la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, avait menacé de boycotter une annonce de son collègue Nicolas Marceau sur les redevances minières. Elle y fera finalement de la figuration.

Daniel Breton avait démissionné de son poste de ministre en novembre dernier après avoir été durement éclaboussé par différentes révélations sur sa vie avant la politique.

Photo tirée de Facebook

Le message de Daniel Breton sur Facebook.