Source ID:; App Source:

La «charte des valeurs québécoises» repoussée à l'automne

Bernard Drainville... (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Bernard Drainville

Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

(Québec) Le gouvernement Marois repousse à l'automne le dépôt d'une charte de la laïcité qu'il rebaptise « charte des valeurs québécoises ».

À la sortie d'une réunion du caucus péquiste mercredi, le ministre responsable des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, a plaidé que des « groupes de la société civile » lui ont demandé « d'attendre au retour des vacances de l'été pour enclencher un débat aussi sensible et important pour l'avenir de notre société ». Au retour des vacances, « les gens sont frais et dispos, c'est une nouvelle saison qui commence, fin août début septembre... On a jugé que c'était une décision raisonnable et bien avisée », a-t-il ajouté. M. Drainville avait pourtant annoncé en février qu'il déposera ses orientations au printemps.

Le Parti québécois s'est engagé en campagne électorale à « élaborer une charte de la laïcité ». Ce sera finalement une « charte des valeurs québécoises ». « Ça représente plus ce que ce sera. C'est plus large », a justifié M. Drainville.

Le ministre présentera à la fin de l'été un document d'orientation avant de déposer cet automne un projet de loi pour créer sa charte.

Le document présentera des « règles claires pour encadrer les demandes d'accommodement religieux » et « affirmera un certain nombre de valeurs communes », comme « l'égalité de tous devant la loi », l'égalité entre les hommes et les femmes et « la neutralité religieuse des services publics ». « Il ne doit pas y avoir de passe-droits ou de traitement préférentiels à cause de la religion des uns et des autres », a-t-il soutenu.

Ce document d'orientation fera l'objet d'une consultation, mais pas en commission parlementaire. « Il n'est pas question de refaire la commission Bouchard-Taylor », a précisé M. Drainville. « Ce sujet touche encore beaucoup les Québécois. Je veux qu'on ait une discussion entre Québécois avant d'avoir une discussion avec les différents partis. Ce débat appartient d'abord aux Québécois. C'est à eux que je veux présenter ces orientations, je veux qu'on en discute et, par la suite, quand on se sera bien compris, qu'on aura bien expliqué ce qu'on veut faire, il y aura dépôt de projet de loi à l'Assemblée nationale. » Le Parti libéral est opposé à une charte de la laïcité qu'il considère trop stricte, alors que la Coalition avenir Québec préconise davantage la laïcité ouverte du rapport Bouchard-Taylor.

Bernard Drainville a affirmé que son parti « a l'intention de respecter ses engagements » électoraux. Mais il a refusé de confirmer qu'il proposera d'interdire le port de signes religieux ostensibles comme le turban, la kippa ou le hidjab chez les fonctionnaires. « Sur les points spécifiques, vous verrez », s'est-il contenté de répondre.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer