Source ID:; App Source:

Trois ex-adéquistes chez les libéraux

Le premier ministre Jean Charest a présenté dimanche... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Le premier ministre Jean Charest a présenté dimanche trois nouveaux candidats libéraux, tous d'anciens députés adéquistes. Il s'agit de Pascal Beaupré, Jean-François Gosselin et Linda Lapointe.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Trois anciens députés de l'Action démocratique du Québec (ADQ) se présenteront lors des prochaines élections sous les couleurs du Parti libéral du Québec (PLQ). Ils ont affirmé ne pas se reconnaître dans la Coalition avenir Québec (CAQ), qui serait à leurs yeux un parti de souverainistes.

«J'ai été adéquiste, mais il n'y a plus d'ADQ. [Le chef de la CAQ, François] Legault et son équipe sont toujours souverainistes et moi, fédéraliste», a lancé Linda Lapointe. Élue dans la vague adéquiste de 2007, la femme d'affaires a décidé de briguer à nouveau la circonscription de Groulx, qu'elle a représentée de mars 2007 à décembre 2008. L'ex-députée dit avoir décidé de faire le saut chez les libéraux parce qu'elle est impressionnée par le bilan du gouvernement, malgré la crise économique mondiale.

Pascal Beaupré se lance quant à lui dans Joliette, une circonscription qu'il a aussi représentée de 2007 à 2008. Il a notamment justifié son passage au PLQ par la crise étudiante et appuie la décision du gouvernement de ne pas céder à «une minorité d'étudiants».

Jean-François Gosselin, qui était député de Jean-Lesage, tentera cette fois sa chance dans La Peltrie. Il estime que le PLQ a bien servi la région de Québec.

Le PLQ comme seule option fédéraliste

Le premier ministre Jean Charest a profité de l'annonce de ces trois candidatures pour dépeindre la CAQ comme un parti de souverainistes et ainsi présenter son parti comme la seule option pour les fédéralistes. «Demandez à Linda, Pascal ou Jean-François qui gravite autour de François Legault, et ce sont des séparatistes. Ils l'ont vu de l'intérieur, c'est le PQ et le Bloc. Certains anciens de l'ADQ viennent avec nous parce qu'ils voient les valeurs et les résultats attendus d'un gouvernement dont l'économie est la priorité», a lancé Jean Charest.

Le chef de la CAQ, François Legault, a rapidement tenté de minimiser l'importance de ces candidatures. Il a indiqué que Linda Lapointe et Pascal Beaupré souhaitaient jusqu'à tout récemment se présenter pour sa formation, mais que leur candidature avait été rejetée. «Ça vient montrer le peu de conviction de ces personnes», a-t-il déploré.

Linda Lapointe, qui se présentait jusqu'à récemment comme une amie personnelle de François Legault, a rapidement répliqué que celui-ci mentait. «Je comprends ta déception, mais il est faux de dire que la CAQ m'a refusée», lui a-t-elle écrit sur Twitter.

Legault persiste

Le chef de la CAQ maintient sa version et affirme que son parti lui a refusé la semaine dernière la circonscription de Groulx, promise à une autre personne dont la candidature sera annoncée plus tard cette semaine. La jeune formation lui aurait plutôt offert de se présenter dans Saint-Jérôme, ce qu'elle a refusé après 48 heures de réflexion.

François Legault s'étonne maintenant de la voir chez les libéraux. «Je suis étonné qu'elle change de parti. Il me semble que quand on a des convictions, c'est important, le programme des partis.»

Le Soleil avait également révélé en 2007 que Mme Lapointe avait d'abord offert ses services au PLQ avant de se présenter pour l'ADQ, puisqu'elle n'avait jamais reçu de réponse du parti de Jean Charest.

François Legault a également tenu à assurer que son parti n'était pas souverainiste, comme Jean Charest se plaît à le répéter. «On l'a dit clairement, la Coalition ne fera jamais la promotion de la souveraineté. Il me semble que ça ne peut pas être plus clair», a répété le chef de la CAQ.

Reprenant l'offensive, François Legault a accusé le premier ministre de déclencher les élections durant l'été pour éviter que la reprise des audiences de la commission Charbonneau, le 17 septembre, n'éclabousse son parti.

Jean Charest s'est encore bien gardé de dévoiler officiellement la date du prochain scrutin et s'est contenté de dire qu'une décision sera prise «bientôt».

Avec la multiplication des annonces préélectorales, tout indique que le premier ministre convoquera les élections mercredi, pour un scrutin le 4 septembre.

photo Peter McCabe, la presse canadienne

Le chef libéral Jean Charest entouré de trois nouveaux candidats libéraux, anciennement de l'ADQ: Pascal Beaupré dans Joliette, Jean-François Gosselin dans La Peltrie et Linda Lapointe dans Groulx.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer