Source ID:news·20120210·LA·0019; App Source:cedromItem

Marlene Jennings dit non à Legault

L'ancienne députée libérale fédérale Marlene Jennings.... (Photo: Adrian Wyld, Archives PC)

Agrandir

L'ancienne députée libérale fédérale Marlene Jennings.

Photo: Adrian Wyld, Archives PC

(Québec) L'ex-députée du Parti libéral du Canada Marlene Jennings décline finalement l'offre de François Legault d'être candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) aux prochaines élections.

Elle en a fait l'annonce sur sa page Facebook, hier. Briguer les suffrages sur la scène provinciale ne l'«inspire pas», a-t-elle expliqué. «Je n'ai jamais eu de passion pour la politique provinciale.»

Elle a informé François Legault de sa décision avant d'écrire à ses «amis». «J'espère vraiment que ce nouveau parti politique [la CAQ] continuera de secouer le statu quo qui existe dans la sphère politique québécoise depuis trop longtemps!», a déclaré Mme Jennings, qui a été députée de Notre-Dame-de-Grâce-Lachine de 1997 jusqu'au 2 mai dernier.

Elle a confié à La Presse en janvier qu'elle est membre du Parti libéral du Québec depuis plusieurs années. Mais ce parti ne l'a «jamais vraiment attirée». Elle l'a appuyé à défaut d'avoir une autre «option».

La députée Sylvie Roy

La députée de la CAQ Sylvie Roy pourrait quant à elle se présenter dans Trois-Rivières aux prochaines élections. En vertu de la refonte de la carte électorale, sa circonscription, Lotbinière, est fusionnée avec Frontenac, siège du ministre Laurent Lessard, ancien maire de Thetford Mines.

Lors d'un point de presse hier, Mme Roy n'a pas infirmé qu'elle pourrait faire la lutte à l'actuelle députée de Trois-Rivières, la libérale Danielle St-Amand. «On va en discuter, on va regarder ça», a-t-elle affirmé.

Née à La Tuque, la caquiste a fait valoir ses racines trifluviennes. «Je suis une fille de Trois-Rivières, moi. J'ai vécu là. J'y ai fait mon école primaire, secondaire, collégiale. J'y ai pratiqué le droit», a-t-elle insisté. Elle a également souligné que «dans les régions, généralement, il faut que ce soit quelqu'un de la place» qui brigue les suffrages.

Notons que l'ex-député adéquiste de Trois-Rivières, Sébastien Proulx, a refusé d'être candidat pour la CAQ.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Changements de cap à la CAQ

    Politique québécoise

    Changements de cap à la CAQ

    C'est l'ensemble de la population et non seulement les fonctionnaires qui devrait profiter de la bonne performance de l'économie québécoise depuis... »

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer